5 mythes concernant le portage

De tous les mythes qui sont propagés au sujet du portage, certains sont beaucoup plus tenaces que d’autres et malheureusement, ils peuvent parfois décourager des parents bien intentionnés de vouloir porter leur bébé. Démystifions donc ces faussetés qui circulent trop souvent, afin que tous puissent porter en confiance et sans crainte!

 

Mythe #1 – Le portage n’est pas sécuritaire, mon bébé pourrait tomber et se blesser

Mythes portage
Portagedouble.com

Le portage, lorsqu’il est bien fait, ne pose pas de risque pour la sécurité de bébé. Évidemment, il y aura toujours quelqu’un pour vous dire que vous risquez d’échapper votre petit ange, ou qu’il va « étouffer là-dedans », mais il n’en est rien. En respectant les règles de sécurité de base, notamment celles qui impliquent de placer bébé à hauteur de bisous, de s’assurer que ses voies respiratoires soient en tout temps dégagées et de créer pour lui une assise solide et profonde, afin qu’il soit adéquatement soutenu, votre bébé sera en sécurité.

Cependant, il ne faut pas non plus oublier que certaines situations augmentent les risques de chutes et de suffocation, notamment :

  • Si vous utilisez un moyen de portage qui n’est pas sécuritaire (comme un portage en position du berceau ou un portage au torse à une seule couche)
  • Si vous portez votre bébé au dos trop tôt, pour plus d’informations; portagedouble.com
  • Si vous mettez, près du visage de bébé, une couverture ou un autre objet ou vêtement qui pourrait bloquer ou entraver sa respiration

Au final, si vous respectez les règles de sécurité de base et que vous utilisez un porte-bébé sécuritaire et de bonne qualité (qui ne démontre pas de signes d’usure excessive), le portage sera non seulement sécuritaire, mais il risque de vous faire découvrir un tout nouveau monde!

 

Mythe #2 – Mon bébé n’apprendra pas à marcher et il sera dépendant de moi si je le porte trop souvent

Bébé qui marche
practicingparents.com

On dit souvent que les bébés que l’on prend trop souvent, aussi appelés « bébés à bras », sont moins indépendants et qu’il est difficile pour le parent de vaquer à ses occupations sans devoir constamment prendre bébé. On entend aussi très fréquemment des gens dire qu’un bébé qui est trop souvent dans les bras (ou en portage) n’apprendra jamais à marcher et cumulera un retard.

Il faut savoir qu’aucune preuve scientifique ne soutient l’une ou l’autre de ces théories. En fait, ce serait plutôt le contraire! Le fait de prendre votre bébé, de le porter et de répondre à ses besoins ne fera que renforcer votre lien d’attachement [1] et c’est grâce à cet attachement qu’il voudra découvrir le monde, notamment en apprenant à se déplacer pour le faire.  Il n’y a donc absolument pas lieu de s’inquiéter à ce niveau et si jamais quelqu’un vous demande si vous n’avez « pas peur que bébé ne décolle plus » de vous, vous pourrez toujours lui répondre qu’au contraire, c’est en le gardant le plus longtemps possible contre vous qu’il souhaitera assouvir sa curiosité, quand il sera prêt à le faire!

 

Mythe #3 – Le portage face au monde est mauvais pour l’enfant

Le concept de « surstimulation » est au cœur de ce mythe, qui crée encore aujourd’hui beaucoup d’inquiétudes chez les parents. Pourtant, il n’y a aucune évidence scientifique permettant d’affirmer que le fait « d’exposer » un bébé à des stimulations visuelles du quotidien (en portage, ou même en poussette) pourrait avoir un impact sur son développement ou son bien-être.

Chaque enfant étant différent, le niveau de tolérance aux bruits et aux stimuli sera tout aussi différent chez chacun d’entre eux. L’important demeure donc, si vous souhaitez utiliser ce mode de portage, de le faire en respectant le rythme et les besoins de votre enfant, et en demeurant attentif aux signaux de fatigue qu’il pourrait émettre.

Portage face vers l'avant

Multi 2.0 de Chimparoo

Par contre, il est vrai que le portage face au monde n’est pas possible avec tous les types de porte-bébés et que seuls quelques modèles permettent d’adopter une position physiologique (bien que le dos rond soit difficile à obtenir dans cette position). Si toutefois vous envisagez de porter votre enfant face vers l’avant, sachez que le Chimparoo Multi 2.0 et le modèle 360 d’Ergobaby, ainsi que quelques nouages en écharpe tissée, vous permettront de le faire de façon confortable, tout en respectant le plus possible la physiologique de bébé.

 

Mythe #4 – Mon enfant est trop vieux pour être porté

Je suis bien heureuse de vous l’apprendre, mais à moins que votre enfant soit maintenant âgé de 16 ans, NON, il n’est pas trop vieux !!! Et encore, ce serait possible (bien que probablement peu confortable)! En fait, il existe sur le marché nombre de porte-bébés (préformés, Mei Tai, etc.) qui sont adaptés à des enfants plus âgés (5 ans et plus parfois), notamment en offrant des assises plus larges et des dossiers plus hauts. Les écharpes tissées peuvent quant à elles supporter un poids pouvant généralement atteindre 200 lb, donc il vous reste encore beaucoup de temps!

Trop vieux pour être porté
portagedouble.com

Il n’y a donc pas de raison de cesser de porter seulement sous prétexte que votre enfant marche ou qu’il est trop vieux, puisque nous savons tous qu’à certains moments et dans certains contextes, même les enfants d’âge scolaire peuvent avoir besoin qu’on les prenne ou qu’on les transporte.

Le portage évoluera selon les besoins de votre enfant et selon vos capacités et limites, et c’est là toute la beauté de ce mode de vie!

 

Mythe #5 – Porter mon enfant dans un porte-bébé à assise étroite risque de lui causer des problèmes de hanches

Définitivement, c’est LE mythe qui a la vie dure, encore aujourd’hui. En fait, non seulement aucune étude n’a su démontrer que la dysplasie de la hanche (ou un autre problème de hanches) pouvait être causée par un portage à assise étroite, mais aucune étude n’a été réalisée sur ce sujet tout court!

Le portage dans un porte-bébé à assise étroite est certes inconfortable pour le porteur autant que pour le porté (en général), mais c’est tout ce que l’on peut en dire avec un minimum de certitude.

Mais alors, d’où vient cette affirmation qui circule partout, me direz-vous? En fait, il s’agit un peu du jeu du téléphone! Plusieurs professionnels de la santé se sont positionnés en faveur d’un portage ergonomique, qui respecte la physiologie de bébé, notamment en encourageant un soutien uniforme de l’enfant, d’un genou à l’autre, et en maintenant les genoux plus hauts que les fesses. C’est clairement, pour le monde médical, la position optimale pour porter un enfant en plein développement, particulièrement s’il est âgé de moins de 18 mois.

portage problème hanche
www.goural.fr

D’un autre côté, comme le Harnais de Pavlik, utilisé dans le traitement de la dysplasie de la hanche [2], place l’enfant dans une position identique à la position optimale recommandée, les gens ont tendance à assumer que de porter dans une position contraire à cette dernière constituerait un risque. Dans les faits, le seul point sur lequel le milieu médical s’entend est que dans le cas d’un enfant DÉJÀ ATTEINT d’un problème de hanche, le fait de porter dans une position similaire au traitement pourrait faciliter sa guérison.

En conclusion

Les mythes entourant le portage sont nombreux (bien plus que les cinq répertoriés ici), mais ils sont aussi courants et surtout, difficile à « démystifier ». En partageant des faits et des informations solides, soutenus par des preuves scientifiques, et en s’abstenant de partager des informations que l’on n’est pas en mesure de prouver, petit à petit, le monde du portage s’ouvrira à une plus vaste majorité de porteurs et encore plus d’enfants pourront bénéficier de ce merveilleux mode de vie!

Et vous, quelles sont vos questions par rapport au portage que nos expertes pourraient vous aider à démystifier ?

 

[1] www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/attachment

[2] www.aboutkidshealth.ca/fr/healthaz/conditionsanddiseases/muscleboneandjointdisorders/pages/ddh.aspx