À toi la nouvelle maman

Je t’écris cette lettre parce que c’est ce que j’aurais aimé lire lorsque j’ai donné naissance à ma fille. J’espère que mes mots te feront du bien et t’apporteront un peu de douceur et de paix intérieure. C’est ce qui compte le plus.

À toi, nouvelle maman vulnérable. Vulnérable dans le sens où tout est totalement nouveau pour toi, et je te l’avoue, c’est vrai que ça peut faire peur. Tu as maintenant une nouvelle petite vie qui dépend de toi, de tes soins, mais surtout de ton amour.

Ne laisse pas les gens te donner des conseils avant que tu leur aies demandé leur avis, je t’en prie. Je sais que c’est difficile parce que tu cherches des réponses au comportement de ton bébé qui vient juste de naître et tu crois que les autres sauront peut-être mieux que toi comment combler ses besoins. Il n’en est rien.

Découvrez la Mini GT2
de Baby Jogger
Voir Baby Jogger

Seule toi sais ce qui est bon pour ton enfant.

Je sais aussi que c’est difficile quand ton bébé pleure et que tu ne sais pas pourquoi. J’aimerais te dire que c’est correct de ne pas savoir. Essaie de l’écouter. Qu’est-ce qu’il te raconte? Peut-être que l’accouchement a été difficile? Peut-être qu’il sent son papa tendu? Peut-être qu’il a seulement besoin d’évacuer des tensions. Réconforte-le comme seule toi sais le faire, laisse-lui le pouvoir de s’exprimer dans le creux de tes bras.

Je sais que c’est difficile, mais crois-moi, tu en es capable.

À toi, nouvelle maman, tellement forte. Tu as su porter la vie et lui donner naissance. N’est-ce pas magique? Tu es une Déesse, tu es Source de vie, tu es Divine. Donner naissance à un enfant, ça demande du courage et de la persévérance. Tu as tout ça en toi.

Ta force se traduit également par la puissance de ton intuition.

Tu verras, au début, la petite voix se fera presque muette. Mais tu es capable de lui donner toute sa puissance. C’est elle qui sait parfaitement ce qui est bon pour toi et ton bébé, pas les autres. Je t’en prie, laisse-lui de l’espace. Tu en es capable. Tu as tout en toi pour vivre une maternité transformatrice, oui, mais douce et merveilleuse également. Devenir parent, ce n’est pas quelque chose qui se fait en claquant des doigts, mais tu es forte. Tu y arriveras. Une nuit à la fois, un boire à la fois.

À toi, nouvelle maman, j’aurais seulement une chose à te dire: fais-toi confiance.

Les réponses sont en toi. Tu as envie de dormir avec ton bébé? Fais-le. Tu as envie de vivre ces nouveaux moments seuls avec ton amoureux et le fruit de votre amour? Fais-le aussi et refuse la visite. Tu y as droit. Tu as envie de passer beaucoup de temps à la maison, tranquille, dans votre nouveau nid? Fais-le et prends le temps qu’il faut pour vivre ce quatrième trimestre comme tu le sens.

Avec le temps, tu sauras assumer entièrement tes décisions.

Tu sauras que ton bébé, tout ce qu’il a besoin, c’est la chaleur de ton corps, ton écoute et ta disponibilité. Tu sais déjà très bien répondre à ses besoins, ton instinct maternel te le dicte. Continue ton beau travail, nouvelle maman.

Tu es merveilleuse.

Marilyne P.