Arrêtons de nous faire violence

L’un de mes préceptes moraux préférés dans la tradition du yoga est le concept de «Ahimsa», souvent traduit comme la non-violence. On se réfère couramment à ce principe d’une façon externe, soit de ne pas nuire à autrui ou à tout être vivant.

Mais qu’en est-il de la non-violence envers soi? Du respect de nos limites, de l’écoute de nos besoins, de la bienveillance envers nous-mêmes?

Je me rappelle avant la naissance de ma fille comment il était facile de prendre soin de moi. Ou devrais-je dire, à quel point j’avais le temps de le faire. C’est ce que je dis maintenant aux futures mamans qui ont si hâte d’accoucher: de profiter de ces derniers moments où il n’y a personne d’autre à s’occuper que soi. Et je ne dis pas ça d’une façon négative, bien au contraire. Je partage surtout cette réflexion pour apprendre à mieux vivre dans le présent, à cultiver ce respect, cet amour de soi avant d’entrer dans le tourbillon de la maternité.

Car devenir maman est trop souvent synonyme de s’oublier.

Il y a tant à faire, à planifier, à organiser, à nettoyer. Puis arrive finalement le moment où nos progénitures dorment à poings fermés, mais maman, elle, est complètement vidée. Elle s’écroule dans son lit en scrollant quelques pages de médias sociaux, puis s’endort d’un sommeil agité. Un scénario connu?

Nous avons pourtant toutes entendu l’adage: il faut s’aimer pour aimer autrui. Faudrait-il alors prendre soin de soi pour prendre soin d’autrui?

Commençons un petit pas à la fois, aujourd’hui, ici, maintenant. Je vous propose quelques exercices pouvant s’insérer ici et là dans votre journée. Il ne s’agit pas d’exercices physiques à proprement dit, mais plutôt d’un travail interne visant à trouver un équilibre, à cultiver un état de paix. Commencez avec 5 minutes par jour et vous verrez déjà une grande différence!

La respiration à 360 degrés

Installez-vous confortablement, que ce soit assis, couché ou debout, et posez les mains de chaque côté de votre cage thoracique. Sur l’inspiration, sentez les côtes qui s’ouvrent sous vos mains à 360 degrés (autant à l’avant qu’à l’arrière) et expirez doucement pour revenir à la position de départ. Vous pouvez imaginer un ballon à l’intérieur de votre cage thoracique qui se gonfle et se dégonfle. Tentez de maintenir cette respiration quelques minutes en vous concentrant sur la visualisation du mouvement de votre souffle.

La respiration pour laisser-aller

Placez-vous debout, les pieds à une distance confortablement pour vous sentir bien ancrée et solide. Fermez les yeux, détendez le corps et le visage. Imaginez sur l’inspiration que le souffle monte de la Terre jusqu’au sommet de la tête et qu’à l’expiration le souffle redescend du sommet de la tête jusqu’à vos pieds. Inspirez en imaginant l’énergie de la Terre vous remplir, et expirez en laissant aller tout ce qui vous pèse, tout ce qui n’est plus utile vers le sol. Poursuivez cet exercice jusqu’à ce qu’un réel état de calme s’installe en vous.

Respirer pour désamorcer

Essayez cet exercice lorsqu’une situation difficile se présente à vous. Vous verrez que le simple fait de vous recentrer vous permettra de gérer les situations d’une façon bienveillante et posée plutôt que dans l’impulsivité.

Où que vous soyez, même si les enfants crient ou le bébé pleure, que vous soyez entre deux réunions, arrêtez un instant et posez vos mains au centre de votre poitrine puis fermez les yeux. Inspirez sous vos mains, sur votre cœur, et expirez pour libérer le stress, la colère, la fatigue. Imaginez en inspirant que vous nourrissiez votre cœur.

Stéphanie B.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Stéphanie Benoit

Nouvellement maman de Gabrielle, Stéphanie a plongé dans la maternité avec la même passion qui l’anime pour tous ses projets. Et s’il y a une chose qui l’accompagne dans tout ce qu’elle entreprend, c’est l’authenticité. Fondatrice de Mouvement Montagne, yogi et professionnelle en communication, elle publie son premier roman en 2020, La Fuite.

À découvrir

Devenir parent

Culpabilité, quand tu me tiens!

D’aussi loin que je me souvienne, tu as toujours occupé une place BEAUCOUP trop importante dans ma vie. Pas facile de faire son petit chemin de bonheur, quand ta culpabilité te force à vouloir plaire à tout le monde. Puis, si tu as le malheur d’être déjà bien porté sur la culpabilisation, laisse-moi te dire […]


Marie-Soleil Fortin13 octobre 2021
Devenir parent

J’ai choisi de ne pas être stressée

Avoir un bébé change une vie. On doit s’adapter à une nouvelle réalité, un quotidien qui bascule, un horaire instable. Devenir parent peut être stressant. On tente de s’y préparer du mieux qu’on peut sans même savoir à quoi s’attendre. On achète des vêtements, des produits de soins, des jouets et tout plein...


Isabelle Caillé
Isabelle Caillé13 octobre 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique