Bientôt, je reviendrai à la surface

Je n’ai pas écrit depuis 2 mois.

2 mois, à avoir des sujets qui me traversent l’esprit, sans pour autant traverser l’écran. Pourtant, depuis septembre, il s’en est passé des choses: je passe maintenant mes dimanches à cuisiner pour prendre de l’avance, la mijoteuse a un horaire aussi chargé qu’une coiffeuse dans le temps des fêtes.

Et le suivi de mon 5 ans est dans l’orange, ou dans le rouge, comme la couleur du billet qu’il ramène de l’école chaque semaine.

Bon, pour fiston, j’exagère peut-être un peu, mais avec son trouble de langage, parler n’est pas son premier choix quand vient le temps d’entrer en relation avec les autres.

Récemment, son enseignante a écrit une note, comme quoi nous en reparlerons lors de la rencontre de parents. Seigneur…

Donc, cela fait 2 mois que j’aurais de bons sujets pour écrire. Mais, au lieu d’être assise devant l’ordinateur, je reste étendue devant le téléviseur. Je suis emmitouflée dans une doudou, la manette à la main, en me demandant si j’avance une série de Tou.tv ou Netflix. Mon regard croise aussi le divan d’à côté, il y a toujours une ou deux brassées à plier.

Qu’est-ce que je fais? Je vois des gens juste quand je suis obligée.

Comme lorsque je croise des gens à l’épicerie, au travail, ou assister à un anniversaire.

Ce sont des choses que tu fais pour avoir un minimum de vie sociale, ou pour vivre, tout simplement. Dernièrement, j’ai eu une alarme sur mon cellulaire qui disait que j’avais un souper entre amis. J’ai aussitôt écrit sur notre conversation de copinous. Tout le monde avait oublié et je n’ai pas été déçue, mettons! Prochainement, ce sera mon party de Noël et je suis entre deux émotions. D’un côté, je serai entourée de personnes que j’apprécie tellement, mais de l’autre…ouf! Beaucoup de monde à voir en même temps.

S’il vous plaît, trouvez-moi un divan.

Par moment, on dirait que je suis sous l’eau. Une pression me retient au fond. Parfois, je sors la tête, je respire un peu.

Mais comme Robin le Beta, le poisson de mon grand, si je suis à l’air trop longtemps, je risque d’étouffer.

Un jour, bientôt, je reviendrai à la surface.

 

Nancy R.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Nancy Ricard

Nancy est une créative maman de trois garçons énergiques! Ils sont sa fierté et son inspiration, et aussi d’excellents sujets pour écrire avec authenticité sur les hauts et les bas de la vraie vie. Sa famille est essentielle à son bonheur. Nancy aime écrire depuis sa tendre enfance.

À découvrir

Devenir parent

La vengeance est un plat qui se mange froid

La personne qui a inventé l’expression «dormir comme un bébé» n’était définitivement pas un parent. Depuis plusieurs semaines, ma blonde et moi nous nous battons afin d’endormir notre fils dans son berceau, sans le prendre dans nos bras. Je n’ai jamais eu à faire quelque chose d’aussi compliqué de toute ma vie. C’est à se...


Devenir parent

Le présent, c’est aujourd’hui...

«Cessez d’attendre le moment parfait, prenez le moment que vous avez et rendez-le parfait.» – Rihanna Aujourd’hui, j’ai envie de vous rappeler qu’aucune vie n’est parfaite, qu’aucun bonheur n’est parfait. Mais au-delà des victoires, au-delà des échecs… tout ce qui compte au final, c’est la leçon apprise. Tout ce qui...


Mylène Gosselin17 mai 2022