Bulldozer

J’ai toujours pensé que moi, ben, jamais j’aurais à traverser ça une séparation. J’comprenais juste pas ça moi le fait que certaines personnes décidaient tout simplement d’abandonner le navire.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

C’te famille-là on l’a bâtie ensemble, brique par brique, même quand le soleil nous tapait violemment sur la tête, que la chaleur était quasi insupportable, même quand il ventait tellement fort qu’on devait s’accrocher l’un à l’autre pour apposer une nouvelle brique, même quand le ciment arrivait pas à faire sa job tellement il mouillait et que l’orage était fort…

J’pensais pas que rendus à mi-chemin j’le verrais prendre du recul pour mieux regarder c’qu’on avait construit jusque-là… pour finalement sacrer un coup de bulldozer dedans.

J’étais là à regarder le chantier inachevé… Pis comme une bétonnière bien remplie, t’es arrivé dans ma vie, je t’ai vu ramasser les briques et commencer à les remettre en place. J’ai aussi vu le gros 10 roues venir vider ton voyage de briques à côté du mien, parce que toi aussi, tu trimbalais avec toi des débris d’une famille déconstruite.

Pis, tranquillement pas vite, on a entamé des travaux de reconstruction, des gros travaux…

On y allait au feeling, freestyle, sans suivre les plans… Pis encore aujourd’hui, ben souvent, on a aucune idée de ce qu’on fait, et pourtant j’finis toujours par trouver ça beau. Aucune de nos briques n’est du même format, ni de mêmes couleurs, y’a rien de niveau pis y’a ben des coulisses de ciment. C’pas compliqué, y’en a pas une de pareille à la nôtre su’a rue, mais malgré tout, j’ai le sentiment que nos fondations elles, sont suffisamment solides pour soutenir ce qu’on est en train d’édifier et faire perdurer tout ça à travers le temps. Pis ce qu’on est en train de bâtir toi et moi, je me plais quand même à appeler ça… ma famille.

Daphnée