#Çavabienaller

Il y a quelques jours à peine, la vie était simple, normale. Puis, un événement a bouleversé nos vies, rendant soudainement bien plus complexe notre petite routine. À travers cette épreuve, les sentiments que nous ressentons se bousculent, comme des montagnes russes, incapables de décider comment réagir face à la situation. Au début, c’était exagéré, c’était ailleurs, et puis soudainement, c’était chez nous, dans notre cours. Des travailleurs sans emplois, des entrepreneurs qui voient le travail d’une vie s’envoler, des parents qui s’inquiètent de l’éducation de leurs enfants, des jeunes qui doivent oublier les festivités de fin d’année, des familles séparées par la distance, des carrières en suspens… Tous confinés chez nous, inquiets de l’avenir, vivant au jour le jour, attendant patiemment chaque nouveau développement pour pouvoir de nouveau retourner à nos vies sans histoire.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

 Malgré les difficultés de cette situation, il ne faut pas oublier que la vie continue: l’été s’en vient, des gens gagnent leur lutte contre le cancer, des enfants fêtent une année de plus, des adultes tombent amoureux, des mamans donnent la vie!

Notre vie est momentanément en suspens, mais cela ne nous empêche pas de vivre! Il faut au contraire profiter de ce temps en famille, où nous sommes forcés de nous arrêter et d’être ensemble. Il faut faire la fête, s’amuser, s’aimer! C’est le temps de célébrer la vie! Certaines journées seront plus difficiles c’est certain, mais nous en serons tous plus unis (j’ose espérer!).

En ce moment, la population est isolée, mais certains ont besoin de support, il ne faut pas les oublier: des nouvelles mamans qui ont besoin de conseils, des parents qui font face à de nouvelles problématiques avec leurs enfants.

L’allaitement, la propreté, les nuits trop courtes, les crises des deux ans… Nos enfants n’arrêteront pas de grandir et de puiser notre énergie! Grâce aux communautés internet, la communication est facile, il faut s’entraider et ne pas rester seul dans notre isolement. C’est le temps de partager nos trouvailles d’idées de jeux, d’activités éducatives, de parcours dans la maison, de recettes qui ne coûtent pas trop cher et que tous savent apprécier, des trucs de nettoyage… Bref, entre parents il faudra se supporter, s’entraider à distance, avoir un endroit pour partager nos trop-pleins d’émotions, partager nos craintes et se faire rassurer par de parfaits inconnus qui vivent les mêmes problématiques. Ainsi, tous unis nous parviendrons à passer à travers, à montrer l’exemple, à garder le sourire. Malgré les larmes, notre sourire reviendra toujours, comme un arc-en-ciel. Le mouvement des arcs-en-ciel est une belle façon de garder le sourire, garder l’espoir que bientôt nous retrouverons nos vies. Évidemment, rien ne pourra être comme avant, et du fond du cœur j’espère que ce sera mieux, que nous aurons tous pu apprécier ce moment hors du temps (un peu stressant, oui…) où nous sommes revenus à la simplicité de la vie.

Et vous, honnêtement, comment ça va?

Nathalie L.