Lettre à mon chien

chien sur un tapis avec une bassinette

Tu sais Jack, depuis que je suis toute petite l’image d’une famille pour moi c’est des enfants jouant avec leur chien dans le jardin. Je n’ai pas eu cette chance, mais mes filles l’auront elles. Mais je sais que pour l’instant, tu te demandes un peu elle est où ta place à la maison. Bébé 2 est arrivée et je suis si triste de constater que l’on t’oublie un peu, beaucoup parfois. Mais souviens-toi, quand bébé 1 est arrivée et que je t’ai regardé en pleurant (les hormones!) en m’excusant. Je t’ai promis qu’un jour tu allais l’aimer ta petite soeur, parce qu’elle allait s’occuper de toi et t’aimer plus que tous ses autres toutous.

Tu le vois aujourd’hui, n’est-ce pas? Marion me demande souvent dans l’auto « il est où Jack-Jack? » Elle se soucie de toi même quand t’es pas là et elle n’a que deux ans. Tu sais, les matins où son jeu préféré c’est de te nettoyer les oreilles et te brosser le dos? C’est de l’amour ça mon chien! Elle qui tient absolument chaque soir à te donner à souper (et qui soit dit en passant est largement moins “cheap” que nous sur la portion…) C’est sûr, ce n’est pas le même amour que le jour où ton papa et moi sommes allés te chercher au refuge. Le même amour qui a fait en sorte que pour les quatre années qui ont suivi, ça a été toi la vedette de mon compte instagram.

C’était toi notre bébé loup. Je sais Jack. Tu t’ennuies de tout ça! La poussette prend trop souvent ta place à l’arrière de l’auto… Mais stp! Fais-moi confiance! Tes soeurs vont bientôt apprendre à bien te faire marcher en laisse, à te lancer la balle comme tu le souhaites et à te caresser doucement sans nécessairement t’embarquer dessus.

Et moi. C’est moi qui ai choisi de t’avoir dans ma vie. Je m’en veux d’avoir moins de temps pour toi ou de tolérer un peu moins ta présence à mes côtés. Le poil, la bave, tes jappements, tes 100 livres de Labrador bien nourri et parfois très excité sont des petits irritants à mon rôle de maman qui veut tant protéger son nouveau-né. Mais je t’aime mon chien! Tu es si gentil et patient avec les enfants! Tu mérites tellement des grands jeux dans la cour, des câlins de petites mains à la tonne et des biscuits maison cuisinés en famille. Ça s’en vient mon chien. Laisse-moi encore un petit peu de temps pour retrouver mon rythme de vie normal… J’te dirais que le printemps devrait t’amener bien du bon. Laisse aux filles encore quelques années, tu seras leur roi Lion j’te promets. En attendant, j’te laisse ta place sous la chaise haute! Tu l’as trouvé le spot, t’es futé mon Jack! xx

Marie-Clovis LD.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Marie-Clovis Lacroix-Dansereau

Si son nom contient plus de lettres que l’alphabet, la générosité et le grand cœur de Marie-Clovis Lacroix-Dansereau se décline en tout autant de nuances.  Maman de deux filles et d’un garçon à naître en avril, elle est également marraine 3 fois et tante 6 fois! Toute une tribu!

À découvrir

Être une famille

À mille lieues d’un conte de fées

À toutes les belles-mamans, je sais que votre quotidien n’est pas facile tous les jours. J’ai porté vos souliers. Lorsqu’elle songe au futur, aucune gamine ne projette de se greffer à une famille. La greffe comporte beaucoup trop de risques. Les fillettes rêvent de créer leur nid, leurs poussins, à leur rythme. Elles rêvent d’un...


Mélissa Meunier11 juin 2021
Être une famille

Une première année pas comme les autres

Voilà, l’année scolaire tire à sa fin. Après une maternelle qui s’est subitement terminée à la mi-mars l’an dernier, te voici qui termines ta première année. Ce fut loin d’une année normale, mais on la termine cette fois-ci.  Étant en Outaouais, nous avons eu droit à l’école en «télétravail» pour 5...


Mylène Belzile
Mylène Belzile10 juin 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique