De beaux-parents à grands-parents

Le début d’une relation est toujours agréable, on apprend à se connaitre, on vit une belle lune de miel. Puis, inévitablement, on fait connaissance avec le passé de notre conjoint et on doit composer avec ses bagages. Dans le lot, bête noire de plusieurs, se trouvent les parents. Des parents surprotecteurs, possessifs, abusifs, déplaisants, toujours critiques sur la nouvelle relation, ça existe!

Mais des super beaux-parents, c’est également possible!

Promotion
Financement 36 mois sans intérêt
Voir la promo

J’ai la chance et l’honneur d’être tombée sur une belle-famille en or.

Cette deuxième famille ne m’a pas vue grandir, mais elle m’a vue évoluer.

Je suis arrivée dans la vie de leur fils alors que j’étais une jeune étudiante, ils m’ont vue devenir une femme et une mère. En 14 ans, nous en avons vécu des moments ensemble: ils m’ont hébergée, voyagée, réconfortée, choyée. Je n’aurais jamais pensé qu’un jour j’allais voyager avec mon «chum» et mes beaux-parents. Et c’est arrivé plus d’une fois!! Ils m’ont fait découvrir la mer et aujourd’hui c’est au tour de mes enfants de la découvrir avec eux. De beaux-parents, ils sont devenus la «nanou» et le «papou» de mes trois cocos.

Ils deviennent des héros à leur façon, quand mes enfants posent leurs yeux étincelants de bonheur sur eux.

Ma progéniture pense surement à toutes les gâteries qu’elle pourrait manger ou tout ce qu’elle pourrait faire avec leurs grands-parents, alors que nous, leurs parents, (si ennuyants) leur disons «non». Mais c’est un faible prix à payer pour que mes enfants puissent côtoyer aussi souvent leurs grands-parents et apprendre la vie avec d’autres adultes significatifs.

Mes beaux-parents ont toujours été présents pour moi.

Dès que je suis devenue mère, ils ont été complices de mon aînée en la dorlotant fréquemment. Ils ont déjà abandonné leur souper pour venir me réconforter alors qu’elle n’avait que quelques semaines de vie. Encore aujourd’hui, ils s’occupent de mes enfants et profitent de leur jeunesse. Je suis choyée de pouvoir les côtoyer et compter sur eux à chaque moment de ma vie. Et mes enfants sont ceux qui en retirent le plus de bénéfices par cet amour qu’ils reçoivent.

Bien que je ne sois pas toujours en accord à 100% avec mes beaux-parents, ils sont la famille de mes enfants.

Ils sont des modèles différents, d’autres adultes auprès de qui ils peuvent apprendre et évoluer. Leur présence est importante et mes enfants ne réalisent pas encore à quel point ce lien est précieux. Il me reste qu’à espérer que la vie les gardera longtemps avec nous.

La vie vous a-t-elle également choyés par la présence de grands-parents d’exception?

Nathalie L.