De jour, de soir, de nuit

Depuis que je suis en congé de maternité, c’est assez simple: mon horaire suit celui de mon bébé. Elle est réveillée, je le suis aussi. Elle dort, soit je dors aussi soit je m’occupe tranquillement. Mais pour mon mari, c’est un peu plus compliqué que ça…

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Contrairement à moi, il n’a jamais eu l’horaire typique de 9h à 17h. Il a toujours travaillé en alternance de jour, de soir, de fin de semaine. Quand ce n’était que lui et moi, c’était parfois difficile, mais la plupart du temps, on appréciait chacun les moments seuls que ce type d’horaire nous imposait.

Aujourd’hui, notre réalité est toute autre. Ce n’est maintenant facile ni pour lui ni pour moi.

Moi, je vis plus au ralenti. Je ne suis attendue nulle part, je ne suis pas pressée, je vis au jour le jour en m’occupant de notre crevette à la maison.

Lui, il jongle entre son rôle de papa, l’entraînement, les sorties, et surtout, le travail.

Il vit sur un horaire non seulement atypique, mais parfois complètement à l’envers du nôtre.

Chacun de notre côté, cet horaire chamboule nos repères. Moi, je passe mes journées seule avec bébé, alors le soir venu, j’aime pouvoir passer du temps avec lui. Mais, il se lève à des heures impossibles, donc est fatigué sitôt le souper terminé. Lui, il travaille parfois la nuit, alors doit absolument réussir à dormir le jour. Mais, vivant en appartement, je trouve difficile de devoir restreindre mes va-et-vient, empêcher mon bébé de pleurer ou sortir de chez moi tous les jours pendant une semaine complète.

Ce n’est facile ni pour lui ni pour moi. Nous n’arrivons pas toujours à nous mettre dans la peau de l’autre.

Les accrochages sont plus fréquents. Le ton monte plus souvent. Nos réalités sont différentes. Mais une chose est sûre, nous traverserons cette étape ensemble.

Il ne me reste plus que quelques mois à la maison. Ensuite, tout comme lui, cette dure réalité me frappera: le retour au travail et le début de la garderie! Quand je le vois aller, je suis à la fois impressionnée et nerveuse.

Comment vais-je réussir à retomber dans ce rythme de vie? Jongler avec tous ces horaires tellement différents?

S.Karlett