Dépression post-partum: la brisure

Ta vie a changé, t’es devenue une mère. Tu savais que ta vie allait changer, mais pas comme ça.  La maternité t’es rentrée dedans comme un train. Tu ne vois plus la lumière au bout du tunnel. Le cœur rempli d’amour et de douleur. Ça ne se passe pas comme dans les films. Ça doit être normal que tu te dis, car tu manques cruellement de sommeil.

On t’a promis que d’avoir un bébé était la plus belle chose au monde, mais au fond de toi tu es triste. Ton cœur est comblé d’amour, tu l’aimes ton bébé, mais tu as juste envie de pleurer.

Un profond vide que tu n’arrives pas à combler. Tu veux vraiment te sentir mieux. Tu regardes ta vie de l’extérieur, ce n’est pas toi. Tu ne te reconnais plus.

Peut-être que finalement tu n’as pas eu le coup de foudre tant attendu?

Tu croyais qu’en ayant un bébé tu tomberais tout de suite en amour avec lui. Peut-être que ton accouchement a été traumatisant?! Peut-être que tout était parfait… mais que tu te sens quand même comme une vieille guenille.  Tu te sens seul. La solitude te ronge. Tu voudrais tellement vivre ce à quoi tu t’attendais en devenant maman.

Ce rêve que tu chéris depuis ton enfance est maintenant un cauchemar.

Ton bébé t’apprend plein de choses. Mais les journées sont interminables. Ton corps est sur le pilote automatique. Tu fais tout par obligation. T’occuper de bébé, c’est devenu difficile. Tu appelles à l’aide, mais personne n’arrive à réellement comprendre. Tu devrais être heureuse tu viens d’avoir un bébé. En fait tu sens que tu n’as pas le droit d’être triste, ce serait ingrat.

Tu te regardes dans le miroir et tu ne te reconnais plus.

Tes cernes, tes cheveux ébouriffés et ton vieux pyjama sont l’image de ce qui se passe en dedans. Tu n’as plus l’énergie de rien faire; la vaisselle s’accumule, le lavage aussi. La culpabilité te saute dessus et te fait sentir la pire mère du monde. L’isolement est insupportable, avoir une conversation avec un adulte te manque cruellement. Tu voudrais discuter de ce que tu vis avec des mamans qui vivent la même chose. Avant la pandémie, les haltes nourrissons et les cafés pour mamans et bébés permettaient aux femmes de se retrouver et de sortir de chez elles.

Sache petite maman que tu n’es pas seule. C’est important de comprendre que la santé mentale des nouveaux parents peut être affectée, ce n’est pas un caprice, c’est une maladie réelle.

C’est important d’être vigilant et de veiller sur les nouveaux parents qui nous entourent. Ça prend un village pour élever un enfant, c’est une partie importante qu’on oublie dans ce brouhaha du quotidien.

Voici quelques-uns des signes de dépression post-partum:

Grande fatigue/épuisement
Tristesse intense
Pleurs fréquents
Anxiété extrême
Vision très sombre de l’avenir
Perte de vivacité
Perte d’intérêt à s’occuper de soi et du bébé
Idées suicidaires

Il faut accepter de l’aide. C’est un vrai fléau!

Environ 15 à 20 % des nouvelles mamans développent une dépression post-partum (Source : Naître et grandir). Isolés comme jamais, les parents n’ont plus de support et de soutien. On ne parle pas assez de la période post-partum et on sous-estime le besoin énorme des mamans d’être chouchoutées, écoutées et enveloppées de douceur. Dans certains pays dans le monde, comme au Japon par exemple, la nouvelle maman est entourée de membres de sa famille qui prennent soin d’elle un mois après la naissance. La maman ne fait rien, elle se repose et allaite son bébé.

Dans notre société de performance où tout va tellement rapidement, cette période postnatale mérite d’être honorée.

C’est si rare dans notre vie d’adulte que l’on prend le temps de véritablement ralentir. C’est le moment d’apprendre à connaître son bébé, se reposer, prendre de bons repas (qu’on a préparés d’avance ou qui ont été offerts par la famille). On repose notre corps et notre coeur largement sollicités par la naissance. Il faut arrêter de se mettre de la pression et vivre le moment présent.

Si jamais tu as besoin d’aide, n’hésite pas à consulter ton médecin.

Contacte une ligne d’urgence, un psychologue ou tout autre spécialiste médical de confiance. Tu trouveras des liens au bas de cet article. Tu n’es pas seule. Ensemble, on trouve toujours des solutions!

Je t’envoie du courage petite maman, n’est pas peur le beau temps reviendra.

 

Caroline M.

 

RESSOURCES D’AIDE: 

RELIEF : www.monrelief.ca
Association québécoise de soutien aux personnes souffrant de troubles anxieux, dépressifs (notamment la dépression post-partum) ou bipolaires

RELEVAILLES : https://relevailles.com/
Centre de ressources périnatales : Aide à domicile, groupe d’entraide en dépression post-partum, café-rencontres, massage bébé, soutien.

LIGNE PARENTS : https://www.ligneparents.com/
Service gratuit d’écoute‑conseil, accessible partout au Québec

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest
Caroline Michel Doula

À propos de l'autrice

Caroline Michel Doula

Maman de 3 enfants, 2 chiens et 3 poules. Je suis passionnée par la périnatalité et la bonne bouffe. Je jongle donc entre ma passion pour l’accouchement et tout ce que ça englobe et ma vie de famille assez rock and roll par moments!

À découvrir

Donner la vie

Mon accouchement « poche »

Je t’ai désiré, j’ai eu une belle grossesse, mais laisse-moi te raconter mon accouchement « poche ». Je n’ai pas eu le coup de foudre à la seconde où je t’ai vu. Je n’ai pas pu, tu étais bleu et tu ne pleurais pas, ne respirais pas. Ils t’ont pris 3 secondes après t’avoir déposé […]


Simone M.
Simone M.18 mai 2022
Donner la vie

La grossesse: une profonde transformation

Et si la grossesse était plus magique qu’elle n’y paraît? Si l’accueil de la vie en nous démarrait une profonde transformation ? Une transformation qui va bien au-delà du physique… Des femmes enceintes, il y en a partout autour de nous.