EN PANNE… DE SEXE

Ce petit mot bien anodin, libido, semble s’être enfui en même temps que mes nuits de sommeil. Il parait que c’est normal de ne plus avoir de vie sexuelle très active après les enfants, mais qui est vraiment d’accord avec cette normalité? L’objectif de procréer, de se reproduire, de poursuivre notre lignée, est atteint, notre désir se met alors à off?! Voyons, les hommes ne s’éteignent pas aussi facilement! Et pourquoi d’ailleurs c’est si tabou ? (Question venant d’une fille qui écrit anonymement…)

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Alors, aidez-moi à lever ces tabous et parlons simplement de sexe, de plaisir et d’amour après les enfants.

Évidemment, je parle rarement de sexe avec ma mère, chez nous, c’est plutôt tabou, ou tout simplement faisant partie du naturel des choses, mais on n’en parle pas trop. Donc, pour moi, la sexualité ce n’est pas un sujet aisé à aborder. Mais je ne dois clairement pas être la seule qui a perdu la libido en même temps que j’ai gagné des kilos de grossesse?! Pour faire les enfants, pas de problème, mais une fois qu’ils sont nés, je suis aussi sèche qu’un désert. Je me sens atrocement mal de ne pouvoir plaire à mon homme comme avant. Je repense à tous nos moments coquins et je m’ennuie de cette période de liberté. Pourquoi en suis-je rendue là? Il faut croire qu’aujourd’hui j’ai trouvé, ou du moins, j’ai décidé d’arrêter d’entrer dans ces stéréotypes de mamans sans vie sexuelle (ou presque).

Les filles, les mamans, arrêtez d’être maman quelques secondes et pensez à vous.

Pour commencer, un gros travail d’estime de nous est nécessaire. Oui, nous avons eu des enfants, notre corps est marqué par la vie que nous avons donnée. Les kilos en trop, les cicatrices de césarienne, les points de suture, les vergetures, les seins disparus ou malmenés par l’allaitement, les petites poignées d’amour, tout ça, c’est beau!!  C’est notre corps, notre fierté! Oui, notre temple a été profané de l’intérieur, mais c’est à nous de lui redonner la douceur d’antan, la beauté et l’amour que nous devrions tous avoir pour nous-mêmes! Il faut passer par-dessus notre apparence et apprendre à s’aimer de nouveau. Mon mari a beau me le dire depuis des lustres, je ne me vois pas comme il me voit, il ne voit qu’une femme forte et magnifique ayant donné la vie, SA femme. Pour lui, le désir est là, c’est à moi de surmonter cette vision d’un corps magané pour la transformer en corps mature et grandiose. Nous n’avons pas à nous exposer au monde entier, mais je crois que dans le confort de notre intimité, il est temps de se trouver belle et sexy. Courrons s’acheter de la lingerie pour nous mettre en valeur!

Trop longtemps, j’ai pris la fatigue comme excuse, mais celle-ci fait partie de la vie de parents, je dois apprendre à vivre avec.

Les nuits écourtées sont présentes pour beaucoup de mamans, mais lorsque nos enfants dormiront enfin, nous aurons manqué beaucoup de temps de couple. Souvent, on veut se planifier une soirée coquine et celle-ci se termine abruptement par un enfant qui se réveille… C’est la vie! Il ne faut pas abandonner, il faut s’accrocher. Ce désir qui était présent va revenir si on lui laisse la chance. Si on ferme la porte à notre vie intime par peur d’être sans cesse dérangés, on ferme la porte à une complicité de couple importante. L’union de nos deux corps a donné naissance aux plus belles créatures que sont nos enfants, qu’il y a-t-il de mal à vouloir de nouveau profiter de cette complicité?

J’ai cru que le problème était dû aux enfants, le problème est bien plus simple: les choses ne changent pas d’elles-mêmes.

Je ne vais pas du jour au lendemain me transformer en croqueuse d’hommes! C’est comme un sport, il faut de l’entraînement, de la pratique, des essais et des erreurs. Et comme tout sport, on ne débute pas par une compétition, le marathon du sexe quand les enfants se font enfin garder n’est peut-être pas l’idéal! Mais réapprendre à apprécier les câlins, les douceurs, l’affection, sans arrière-pensée, sans stress de ne pas se rendre jusqu’au bout. Simplement profiter de l’amour entre nous et notre partenaire, revivre ces moments d’intimité qui nous ont unis (avec parfois des interruptions passagères… n’oubliez pas de barrer votre porte!), y aller étape par étape et se reconquérir, rallumer la passion, simplement.

Il faut retrouver le chemin simple du bonheur sexuel.

Je suis certaine que plusieurs mamans sont épanouies, mais je crois que lorsqu’on devient maman on s’oublie trop facilement. Malheureusement, notre désir est mis de côté facilement, car ce n’est pas quelque chose d’essentiel comme se nourrir. Et pourtant! L’orgasme nous procure un bien-être qui nous permet de vivre beaucoup plus sainement avec zénitude par la suite. Pourquoi s’en priver? Que les enfants nous perturbent durant notre soirée romantique ou qu’ils soient rendus assez vieux pour se coucher après nous, il faut trouver du temps pour notre couple. On se doit de se donner des rendez-vous, même si c’est à 3h00 du matin! La fatigue sera vite remplacée par le plaisir.

Nous sommes des femmes, notre besoin est aussi présent que les hommes, il faut savoir profiter de chaque occasion.

Un baiser langoureux volé dans un cadre de porte, des petites caresses coquines derrière les portes closes de la salle de bain, une douche chaude en tête à tête en fin de soirée… Peu importe votre goût, votre style, votre désir, même si vous ne vous rendez pas jusqu’à la ligne d’arrivée, vous devez profiter de l’aventure.

Pour ma part, je me prends en main, même lorsque l’envie me manque, je dois réchauffer mon corps et lui rappeler tout ce qu’il manque depuis les dernières années. Appelez ça comme vous voulez: l’amour, le sexe, le désir, la passion, la libido… C’est avant tout un droit, un droit de s’aimer, d’être aimé et d’aimer… le sexe.

Quels sont vos plans pour cette nuit?!

Anonyme