Être ailleurs

Si je pouvais être ailleurs…

Je suis de nature plutôt joyeuse. Constamment à la course entre deux visites d’amies et deux sorties festives. Constamment à la recherche de nouveaux défis, parce que les anciens sont rapidement dépassés et toujours à la recherche d’un bonheur qui ne sera jamais assez grand pour ce que je veux.

À la recherche d’un bien-être qui me semble toujours un peu plus loin, parce que j’ai oublié d’apprendre à me contenter.

Si je pouvais être ailleurs…

Retenue en place par deux magnifiques filles qui m’obligent à accepter que ma place est ici. Maintenue en place par des obligations qui m’obligent à cesser de bouger parce que l’avenir doit se construire et soutenue à ma place par un amoureux, des amies, une famille qui m’obligent à l’apprivoiser CETTE place.

Mais… si je pouvais être ailleurs… je ne serais pas ici.

Bien que foncièrement heureuse, je ne vois pas l’intérêt d’une vie qui s’enlise dans les habitudes du quotidien et qui nous oblige à affronter chaque journée comme celle de la veille. Bien qu’aucunement malheureuse, je ne vois pas l’intérêt de suivre le chemin emprunté par la majorité d’entre nous. Alors, tant bien que mal, j’essaie d’éviter de reproduire mes semaines comme une chanson sur repeat. J’essaie d’éviter de tenir pour acquis ce que j’ai aujourd’hui, mais je suis parfois épuisée de toujours me pousser plus loin. Même si le plus loin m’apporte énormément, il me donne également l’impression que je n’arriverai jamais à la fin. Cette fin qui me permettrait enfin de me dire que je suis à ma place.

Et si ma place était une personne?

Cette personne avec qui je peux m’imaginer ailleurs même en étant assise à la table de la cuisine. Celle qui me permet d’oublier que le quotidien fait partie de la vie et qui me rappelle que la routine est merveilleuse lorsqu’on arrive à l’oublier.

Cette personne qui me regarde comme je suis en me renvoyant l’image d’une personne merveilleuse.

Celle qui apaise mon envie d’être ailleurs en m’aidant à me poser et qui me donne l’impression que ma place sera toujours à ses côtés.

Parce que de toujours vouloir être ailleurs rend la vie épuisante… je préfère m’apaiser avec cette personne, pour que le ailleurs devienne simplement ici. Parce que de toujours vouloir être ailleurs nous empêche de profiter du présent et que le présent est la seule chose que nous contrôlons réellement… je choisis d’être ici. Même si le ailleurs est séduisant pour quelqu’un comme moi qui évite de se contenter, je suis assez réaliste pour savoir que d’être ici m’apporte beaucoup plus que d’être ailleurs.

 

Marie-Soleil F.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Marie-Soleil Fortin

Marie-Soleil, prénom composé de dualité, accompagnant jeune femme de 34 ans aux multiples facettes. Maman dévouée, parfois dépassée, de deux merveilleuses fillettes. Enseignante, éducatrice et conseillère, impossible de la définir par une profession. Mission pour le reste de sa vie: continuer d’évoluer!

À découvrir

Devenir parent

Parfaite

Vers 11h, je me dis à moi-même que je suis vraiment bonne. Que je suis une maman à l’écoute, bienveillante et vraiment cool. À 13h, je me surprends à me trouver vraiment ordinaire. À me culpabiliser d’avoir crié après mon coco, parce que crier, on ne fait pas ça. On ne devrait jamais, jamais faire […]


Élisabeth Chevrier3 novembre 2022
Devenir parent

Lettre à ma fille qui devra apprendre à...

Ma fille, Mon cœur se serre à l’idée de devoir l’admettre… mais il t’arrivera de te détester. Il t’arrivera de te regarder dans le miroir et de voir une version de toi-même qui ne te représente pas du tout. Tu te compareras à de l’imaginaire et tu te convaincras que le réel n’est pas suffisant. […]


Marie-Soleil Fortin26 octobre 2022

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique

Les plus consultés