Grand-maman GÂTEAU – Mamie gâteau et fière de l’être!

Qui n’a pas entendu l’expression qu’en vieillissant, on retourne en enfance? Mais ne serait-ce pas plutôt en devenant grands-parents? Nous parlons sans gêne à un ventre tout rond, en oubliant du coup que nous avons du vocabulaire.  Tout devient ‘gougou gaga’.  Notre QI semble de nouveau altéré lors du premier face à face avec la frimousse tant attendue.  Nous devenons incapables de prononcer un seul mot intelligible.

Même nos capacités motrices sont atteintes.  On se retrouve couchés par terre, à genoux, ou gambadant au même rythme incertain et mal assuré du petit qu’on tente d’imiter.  On patauge dans une mini piscine en forme d’animal, dans 3 pouces d’eau, et on est HEUREUX!  Le comble est certainement le manger mou qu’on partage et pour lequel on s’exclame ‘menum menum’ avec conviction.

On goûte à un bonheur tout simple, pure et sans bornes.  Nos enfants, nous les aimons du plus profond de notre cœur, mais il faut tout de même y ajouter une bonne dose de discipline et de responsabilité.  Nos petits-enfants, rien ne nous arrête dans l’expression de nos sentiments car l’obligation première est de les aimer et les protéger, mais pas de les discipliner (bon, si on veut tout de même avoir le droit de les voir, il faut au moins entériner le travail des parents même quand l’envie nous pousse à faire autrement).  On peut se permettre de ne pas préparer le souper parce qu’on doit finir le casse-tête, ou pour tout simplement profiter d’instants de bonheur blottis contre ce petit descendant qui nous procure un bien-être indescriptible.

Être grand-parent, c’est vraiment retourner en enfance, et réapprendre à apprécier la vie au même rythme que notre petit-enfant.  Revoir notre vie dans nos ressemblances et jouir d’un amour sans détour.  Oui, notre peau flétrie, mais le cœur – lui – rajeuni.

 

Judith Mercure, VOTRE grand-maman GÂTEAU

 

*Vous avez jusqu’au 25 septembre 22 :00 pour voter pour votre grand-maman gâteau préférée!!!!