J’ai choisi de ne pas être stressée

Avoir un bébé change une vie. On doit s’adapter à une nouvelle réalité, un quotidien qui bascule, un horaire instable.

Devenir parent peut être stressant. On tente de s’y préparer du mieux qu’on peut sans même savoir à quoi s’attendre.

On achète des vêtements, des produits de soins, des jouets et tout plein d’objets dont on pourrait avoir besoin. J’utilise le conditionnel, car rien n’est certain avec un nouveau-né. On peut recevoir tous les conseils de la Terre, notre bébé sera unique et aura ses propres besoins a lui. On aura aussi nos propres besoins en tant que parent. Certains parents auront besoin de se rassurer avec du matériel et d’autres avec un réseau de soutien solide.

Dans tous les cas, cher futur parent, fais le choix qui te rassure et qui te permet de ne pas être stressé.

J’ai choisi de ne pas être stressée.

Pour moi, je n’avais pas besoin d’acheter 1001 bébelles de bébé. Je ne voulais pas non plus faire 1001 lectures sur la parentalité et le nouveau-né.

Je voulais le vivre tout simplement et me fier à mon instinct. J’ai eu la chance d’avoir un conjoint dans la même vibe que moi et qui ne m’a jamais mis de pression.

Jamais il ne va me demander de garder la maison top clean, de faire toutes les courses, de préparer le souper avant son arrivée du travail, le tout avec du mascara et un grand sourire. Jamais il ne va m’exiger de me mettre de la pression, car j’ai choisi de ne pas être stressée.

J’ai choisi de prendre le temps. Prendre le temps de savourer chaque moment précieux avec ma mini.

Ses petits gazouillis du matin seront passagers, tout comme ses premiers rires et ses premiers pas. Ma vaisselle, quant à elle, sera la toute ma vie. Chaque jour, je la laverai de la même façon et une fois serrer dans l’armoire, je la sortirai de nouveau pour le prochain repas. Ça reviendra, mais pas les premiers rires de ma fille.

Je choisis donc au quotidien de prioriser ce qui me rend heureuse.

J’accepte de faire les choses plus lentement et de remettre certains projets à plus tard. J’accepte de faire des siestes collées avec ma fille l’après-midi, car je sais que ça m’aidera à être en forme le soir pour profiter du temps en famille et avec mon amoureux.

Je choisis de faire confiance à mon bébé.

Je choisis de ne pas comparer mon bébé à celui d’une maman inconnue sur un groupe Facebook, car nos bébés sont uniques et se développent à leur rythme.

Je n’ai pas non plus envie de stresser avec la fameuse confusion sein-tétine si je donne le biberon à mon bébé allaité exclusivement. Si elle veut continuer à boire au sein, tant mieux et si elle choisit le biberon, c’est correct aussi. Tant qu’elle boit.

Le quotidien est donc toujours une question de choix.

On a le choix: comment on va élever notre enfant, comment on va agir avec lui, comment on va choisir de vivre notre journée. Peu importe les choix, il y aura autant de maman/papa que de façon d’aborder la parentalité… si certains de ces choix vous font vivre l’expérience de la parentalité de façon plus calme et posée, c’est parfait comme ça!

 

Et toi papa/maman, quel choix te rend zen?

 

Isabelle C.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest
Isabelle Caillé

À propos de l'autrice

Isabelle Caillé

Isabelle estime beaucoup sa famille. Entourée de ses proches, elle se sent comblée. Elle est une passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Il est difficile pour elle de rester en place. Elle a toujours plusieurs projets en même temps. Elle rêve d’un jour ouvrir son café boulangerie.

À découvrir

Devenir parent

Culpabilité, quand tu me tiens!

D’aussi loin que je me souvienne, tu as toujours occupé une place BEAUCOUP trop importante dans ma vie. Pas facile de faire son petit chemin de bonheur, quand ta culpabilité te force à vouloir plaire à tout le monde. Puis, si tu as le malheur d’être déjà bien porté sur la culpabilisation, laisse-moi te dire […]


Marie-Soleil Fortin13 octobre 2021
Devenir parent

La supposée conciliation travail-famille!

Je suis de retour sur le marché du travail depuis maintenant quatre mois. Mes deux enfants fréquentent la garderie. Je me considère très chanceuse d’avoir trouvé un merveilleux milieu à l’écoute de leurs besoins. Habituellement, je pars la tête tranquille au moment de les quitter, mais depuis quelque temps, je crains de recevoir le...


Elsa Poirier9 octobre 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique