JE N’AIME PAS ÊTRE ENCEINTE

Lors de ma première grossesse en 2018, plusieurs facteurs ont fait en sorte que je n’ai pas aimé être enceinte. Que ce soit sur le plan professionnel ou encore personnel, plusieurs éléments m’ont poussé à vouloir que ces 9 mois se terminent au plus vite.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Et puis, en février 2020, nous avons appris que de notre deuxième enfant était en route et à ce moment, je me suis promis que cette grossesse serait différente.

Je n’étais plus dans la même position professionnelle que lors de ma première grossesse et ma santé physique et mentale étaient plutôt bonnes alors je me disais que j’avais toutes les chances de mon côté d’apprécier ce privilège de porter la vie.

Mais pourtant me voilà à 6 mois de grossesse à espérer que le temps avance plus vite, oui, en partie, car j’ai hâte de rencontrer notre petite cocotte, mais surtout parce que je réalise qu’au fond, je n’aime pas être enceinte.

Je m’en veux tellement de penser comme ça puisque je sais que plusieurs femmes luttent pour le devenir et certaines ont dû faire le deuil de porter un jour la vie.

Croyez-moi, je ne regrette en rien ce passage obligatoire pour avoir mes amours, mais je ne fais pas partie de celles qui deviendraient mère porteuse tout simplement, car elles aiment porter la vie.

Je sais que certaines personnes ne comprennent pas ce sentiment qui m’habite et je ne leur en veux pas. Être enceinte est représenté partout comme un élément positif de la vie et les réseaux sociaux émergent de femmes enceintes souriantes qui flattent leur bedon dans des décors enchanteurs. D’ailleurs, je me pose souvent la question à savoir si toutes ces femmes se sentent vraiment aussi bien que la petite citation inscrite sous leur photo Instagram nous laisse croire.

La façon dont notre corps réagit à tous les débalancements hormonaux est propre à chacune d’entre nous et bien souvent, c’est hors de notre contrôle. Ça, je l’ai bien compris durant cette deuxième grossesse. Passer 9 mois avec des migraines, des douleurs à l’estomac, du diabète de grossesse, de l’anémie, des émotions à fleur de peau ou même une dépression ce n’est pas toujours une partie de plaisir pour celles qui vivent la grossesse ainsi.

Alors, si toi aussi, tu fais partie de celles qui n’aiment pas l’étape de la grossesse, j’ai envie de te dire que nous avons 100% le droit de nous sentir ainsi.

Cela ne veut pas dire que nous aimerons moins nos enfants.

Mais, peu importe votre position sur le sujet, si vous côtoyez une femme qui affirme ne pas aimer être enceinte, svp, ne la jugez pas trop sévèrement, car elle se juge probablement déjà assez.

Et vous, comment avez-vous vécu votre grossesse?

Caroline G.