Je regrette

Ma fille a 2 ans et demi et elle a enfin eu une place en CPE, chose à laquelle mon chum et moi avions bien hâte. L’idée du CPE nous rendait heureux autant pour nous que pour elle pour beaucoup de raisons.

Ma fille aime aller vers les autres enfants, elle adore jouer dehors et fonctionne bien dans un cadre. Elle se montre de plus en plus indépendante et cherche son autonomie dans à peu près toutes les situations du quotidien. Son intégration à sa dernière garderie (milieu familial) s’est super bien passée alors on prenait pour acquis qu’avec tous ces éléments, l’intégration se passerait encore bien. Malheureusement, ce n’est pas ce qui arrive.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Ça fait maintenant 6 jours qu’elle va au CPE et c’est l’enfer autant pour elle que pour maman.

Quand je pars du CPE le matin, j’en ai pour 1h à pleurer. Je ne m’attendais pas à voir ma fille trembler en pleurant et en me tenant par le cou tout en essayant de grimper plus haut sur moi pour me dire bien fort «maman» à répétition.

Elle régresse et mon cœur de maman n’aime pas ça. 

Elle a besoin de sa suce et sa doudou presqu’en permanence, elle se mord, elle se tire les cheveux et son sommeil est perturbé. Je ne la reconnais plus. Je sais bien que 6 jours ce n’est pas beaucoup, mais présentement ça me semble une éternité. 

Combien de jours avant qu’elle retrouve son plaisir d’aller à la garderie? Combien de jours avant qu’elle ait envie de jouer avec les autres enfants? Combien de jours avant qu’elle retrouve son appétit à la garderie? Je lui ai fait une petite affiche avec des photos de notre famille pour qu’elle puisse se réconforter un peu. Je vais la chercher plus tôt. Je lui fais de petites surprises après sa journée à la garderie. 

Malgré ce que je fais, rien ne semble suffisant pour atténuer son malheur. Je dois lui donner du temps, j’imagine.

Je regrette d’avoir changé de garderie. Je regrette d’avoir surestimé ses capacités.  Je regrette d’avoir cru faire la bonne chose pour elle. Je regrette d’avoir priorisé l’aspect pratique du CPE avant son confort à elle, en milieu familial. J’aime croire que rien n’arrive pour rien. J’essaie de me consoler en me disant qu’elle trouvera sa place en CPE, mais à son rythme. J’espère que les difficultés que je la force à affronter aujourd’hui lui permettront d’en affronter de plus grandes un peu plus facilement éventuellement.

J’essaie bien fort de me convaincre que dans 2 semaines, tout cela ne sera qu’un mauvais souvenir qui nous aura rendues plus fortes.

Vos enfants ont-ils eu la réaction que vous anticipiez lors de leur intégration dans une nouvelle garderie? Vous arrive-t-il de culpabiliser quand vous devez imposer des choses à vos enfants parce que c’est plus simple pour vous?

Marie-Laurence L.