Je suis une maman à bras

Tu adores être dans mes bras et je suis comblée quand tu y es. Tu me demandes les bras, pas par caprices, simplement parce que pour ton développement tu en as besoin. Pour le moment, tu as seulement besoin d’amour, de protection et de réconfort et c’est seulement collé contre mon coeur que tu y retrouves tous ces éléments. 

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Oui, tu es un bébé à bras, mais je suis aussi une maman à bras!

Parfois, il m’est donc difficile de comprendre que ce n’est pas pareil pour tout le monde, surtout pour ton papa. Il a le don de trouver 1001 excuses pour te déposer 5 minutes après ton atterrissage dans ses bras: le bras me pique, j’ai trop mangé, je dois aller aux toilettes, je suis trop fatigué… Je ne lui en veux pas, c’est moi qui t’aime trop.

3 mois et tu as déjà tellement grandi. Mes bras s’engourdissent quand je te berce trop longtemps et mon bas de dos me fait souffrir à force de me pencher vers l’arrière pour aider mes pauvres biceps (maintenant proéminents). J’essaie de profiter de chaque journée au maximum, car je vois déjà que le temps file et que les moments où je pourrai te bercer se feront de plus en plus rares.

Bien que te bercer rempli mon coeur de joie, parfois, j’ai des choses à faire alors j’ai pensé un peu trop vite «quelle belle invention ces porte-bébés».

Tu n’étais malheureusement pas du même avis! On a commencé par un Ergobaby préformé. Collé contre moi, tu ne voyais plus rien et ta curiosité n’étant plus comblée, tu me criais de t’enlever de là! Ensuite vint l’écharpe de portage. Si jolie, mais si longue à installer que tu étais déjà tanné avant même que je commence mes tâches. Faut dire que j’avais toujours peur que tu sois mal positionné alors j’ajustais l’écharpe continuellement. Finalement, au 3e essai (et 400$ plus tard), on a trouvé: l’écharpe à anneau. Pas trop chaude, rapide d’installation et elle te permettait une vue partielle alors que tu avais la tête appuyée contre moi. De là, j’ai pu reposer mes bras et te faire découvrir toute sorte de choses.

Bientôt, je te promets de te laisser explorer le monde, courir partout, jouer dans la boue et grimper aux arbres. Je te promets que je te laisserai faire tes expériences en te guidant et non en te contrôlant. Mais en attendant, je profite de ces doux moments lorsque tu dors paisiblement collé sur mon coeur alors que je n’ai plus de sang dans le bras.

La Mélodie du bonheur