La transition de la bassinette au lit «de grand»

Depuis que tu es tout-petit, je lis les blogues de mamans afin d’en connaître davantage sur les divers sujets/événements/étapes que nous traverserons éventuellement. Ça me permet de me sentir mieux préparée. La transition de la bassinette au lit de grand en fait partie.

Tu dormais tellement bien dans ta bassinette et tu n’as jamais essayé d’en sortir. Dans toute ma bienveillance, je voulais attendre que tu sois prêt, respecter ton rythme.

Combien de fois ai-je conseillé à des mamans que je jugeais «pressées» de se procurer/d’emprunter une deuxième bassinette d’occasion pour leur bébé à naître en attendant que l’aîné soit prêt. Sachant que la bassinette est sécuritaire jusqu’à 3 ans pour la plupart des enfants, ça allait de soi pour moi que c’est ce que j’allais faire si on avait un deuxième enfant, tu n’as que 2 ans et demi.

Aujourd’hui, je suis enceinte de 22 semaines et je commence à réaliser tous les changements qui nous attendent.

Je ne veux pas que ton monde bascule à l’arrivée de ta soeur. Je me suis surprise à demander à ton père qu’on monte ton «lit de grand» la fin de semaine dernière.

Depuis que tu es bébé, la routine du dodo est bien installée et tu t’y sens bien. On te berce, te lit une histoire et te dépose dans ton lit avec plein de bisous et de câlins. On te dit bonne nuit et on ferme la porte.

Hier, j’ai le sentiment de t’avoir brusquée. Je ne pense pas que tu étais prêt. Tu voulais dormir dans ton lit de grand, mais AVEC maman ou papa.

Tu n’as pas été capable de t’endormir à la sieste. À l’heure du dodo, je t’ai offert le choix. Tu as choisi le grand lit, mais tu ne voulais pas que je quitte. Je me suis assise au bout de ton lit et j’ai attendu. Tu étais tellement fatigué que tu es tombé rapidement dans un sommeil profond. Je n’ai pas dormi de la nuit, pensant que tu te réveillerais paniqué, que tu tomberais de ton lit, que tu sortirais de ta chambre pour aller te promener dans la maison. J’ai attendu impatiemment que tu te réveilles ce matin.

Je n’ai aucune idée de ce qui nous attends ce soir, ni demain. Après tout, tu as super bien dormi et tu étais heureux ce matin, mais je sais que l’inverse est aussi possible.

Je me sens coupable parce que tu dormais si bien dans ta bassinette.

Et je suis là, à me demander si j’ai fait la bonne chose, si je ne t’ai pas brusqué, si je n’aurais pas dû attendre et trouver une seconde bassinette comme je l’ai tant de fois conseillé.

Et je suis là, à pleurer dans mon divan en réalisant qu’une première étape «officielle» à ton passage de bébé à petit garçon est derrière nous. Est-ce que c’est pour cette raison finalement que je repoussais le moment?

Peut-être que c’est moi qui n’étais pas prête?

Une semaine plus tard, je constate que ça nous aura pris 3 nuits pour s’adapter à la nouveauté. Le quatrième soir, notre routine du dodo était revenue à la normale et la vie avait repris son cours. C’est maintenant clair pour moi que tu étais prêt et que moi je repoussais le moment.

 

À quel moment avez-vous déterminé qu’il était temps de faire la transition et comment ça s’est passé de votre côté?

 

Simone M.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest
Simone M.

À propos de l'autrice

Simone M.

Jeune maman dans la vingtaine de bientôt deux enfants, j’écris pour mettre des mots sur ce que je ressens et pour trouver des gens qui me ressemblent, qui me comprennent. Étant la seule mère de jeunes enfants dans mon entourage, j’ai un besoin viscéral de sentir que j’appartiens à un groupe.

À découvrir

Être une famille

Mon bébé marsupial

À la maison, on fait parfois des bilans familiaux. Pour exprimer le pire et le meilleur. Le pire me surprend rarement. Je l’ai déjà remâché tout le mois. Mais le meilleur!? J’ai beau avoir cuisiné des repas thématiques gargantuesques ou avoir organisé des sorties exceptionnelles, ce dont mes enfants me parlent est ce petit moment...


Mélissa Meunier15 août 2022
Être une famille

Trucs et astuces pour une rentrée...

D’aussi loin que vont mes souvenirs, j’ai toujours été emballée par la rentrée. L’effervescence qui m’envahissait quand la fameuse liste d’effets scolaires arrivait! J’avais toujours hâte à ce moment! L’odeur du matériel neuf, prendre le temps de tout préparer, étiqueter, placer le tout dans mon sac d’école, j’ai...


Mélanie Julien
Mélanie Julien26 juillet 2022

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique