La vie d’après…

Ce texte sera publié en mai… Mai qui souhaitons-le, sera mois de renaissance, de nouvelle vie. La vie telle que nous la connaissions n’existe plus, elle n’existera plus jamais. Nous serons des «après COVID-19» pour le reste de nos jours. Laissez-moi vous expliquer comment j’envisage le tout.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

La vie nous a obligés à nous mettre sur pause, à prendre le temps de prendre le temps.

À vivre avec nos enfants en permanence. À vivre pleins de moments avec ceux qui partagent notre toit. À profiter de l’extérieur, et à avoir hâte à ces moments. À cuisiner, le plus que l’on peut. À retrouver une vraie hygiène de vie. À refaire la déco de la maison et finalement finir tout ce que l’on allait faire «plus tard», quand on aurait le temps. À acheter local pour favoriser l’économie locale et réduire l’import/export entre pays. À sortir le moins souvent possible de la maison pour des commissions, à se réduire aux sorties essentielles seulement. À diminuer la pollution en réduisant l’utilisation des voitures et tout ce qui s’y rattache.

La vie nous a aussi éloignés de nos familles, amis.

Des personnes qui nous sont chères. À se voir au travers une fenêtre, en vidéo ou pas du tout. Elle nous a éloignés des chicanes, des choses sans importance. Elle nous oblige à nous recentrer sur l’essentiel, à redécouvrir nos valeurs. Et ça, c’est merveilleux.

Malgré tout le négatif, la peur, le stress que peut engendrer une crise de cette envergure, on nous ramène au plus important.

La vie d’après, je la vois en santé.

Nous devrions devenir des meilleurs humains. Faire attention à l’hygiène de base. Faire attention aux achats inutiles, aux dépenses inutiles, à la surconsommation. Continuer de cuisiner, continuer de profiter du beau temps et de travailler de la maison quand c’est possible. Être reconnaissants envers les autres, être solidaires. Faire des réserves de façon raisonnable, pensez aux autres. Être prévoyants, prudents. Prendre des nouvelles de nos aînés, leur rendre visite. Lâcher notre téléphone lors d’un souper en famille et profitez des gens autour de la table, parce qu’on ne sait jamais.

Vous avez vu à quel point tout a basculé rapidement, à quel point les choses peuvent changer en un claquement de doigts.

Vous avez vu aussi qu’il y aura toujours des gens qui se croient au-dessus de tout et qu’on doit toujours resserrer l’étau de plus en plus. Mais, vous avez certainement vu que, quand un peuple se tient, il peut tout accomplir.

Je rêve peut-être en couleur, mais j’ai espoir que la vie d’après sera meilleure.

Et que très bientôt on pourra dire «Ça a bien été» 🌈

Christina L.