L’amitié durant la grossesse

On sait tous que la grossesse apporte son lot de changements dans la vie d’une femme. On parle souvent des changements dans son corps, dans le travail ou encore dans la vie de couple. Mais qu’en est-il de l’amitié?

Pour ma part, lors de ma première grossesse, j’ai vu mon cercle d’amis(es) diminuer grandement. Nous n’étions pas au même stade de vie, la majorité n’ayant pas d’enfant encore et ne prévoyant pas en avoir prochainement.

J’avais l’impression d’être seule au monde.

Les quelques personnes qui sont restées tentaient de composer avec ma nouvelle réalité, et de m’aider du mieux qu’elles le pouvaient. N’ayant pas eu une grossesse facile, je n’avais pas l’énergie de sortir de la maison comme avant, et pour les gens qui ne l’ont pas vécue, ça peut être dur à comprendre. Parfois, il y a des gens qui vivent la même chose, mais avec qui nous ne partageons pas les mêmes valeurs par rapport aux choix ou à l’éducation de nos enfants. Dans certains contextes, c’est enrichissant de partager des points de vue différents. Dans d’autres, ça fait qu’on s’éloigne naturellement, car ça ne nous convient pas.

J’ai vécu la période post-partum de la même façon, avec ce sentiment de solitude qui était bien présent.

J’adorais chaque moment passé avec bébé, mais avoir de vraies discussions avec des adultes me manquait royalement. À la suite de ma grossesse, je me suis créé des amitiés virtuelles (merci les groupes de mamans Facebook!). Certaines de ces amitiés sont devenues très présentes et importantes dans ma vie. Je me suis entourée de gens qui comprenaient ce que je vivais et qui partageaient la même chose que moi, et ça, c’est agréable!

Actuellement, je vis ma deuxième grossesse. C’est tellement différent au niveau de mes relations amicales!

On s’entoure des gens qui nous ressemblent. Lorsque j’ai des inquiétudes ou juste que ça ne va pas, j’ai des gens à qui parler auprès desquels je ne me sens jamais jugée. L’expérience entre aussi en ligne de compte, on se fait confiance, on se connaît plus en tant que parents et ça permet de créer des liens plus fort avec certaines personnes.

Cependant, pas de chance. On est en pandémie mondiale.

Ça, ça veut dire que, j’aurais besoin de présence physique, mais je n’y ai pas le droit. Je ne peux pas aller déjeuner avec mes amies enceintes et nos plus vieux, je ne peux pas demander de l’aide à ma belle-sœur pour un gros ménage de printemps, etc. Je ne sais pas ce qui est le plus difficile entre avoir des gens proches de soi et ne pas avoir le droit de les voir ou de simplement être seule?

Dans tous les cas, un comme l’autre n’est pas facile.

Ma constatation: la grossesse s’occupe de faire le ménage parmi nos amis, qu’on le veuille ou non.

Chose certaine, ce n’est pas toujours négatif et ça nous permet de s’entourer de personnes qui nous ressemblent et qui nous acceptent tel quel.

Et toi, comment ta grossesse a changé tes relations amicales?

Christina L.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest
Christina Lecompte

À propos de l'autrice

Christina Lecompte

Christina est infirmière auxiliaire et pratique ce métier avec passion. Maman pour la première fois en 2018 de la belle Mademoiselle O, elle attend maintenant le passage de la cigogne pour l’automne prochain. Toujours à l’écoute, sa famille et ses amies sont toujours sa priorité!

À découvrir

Faire la différence

Hommage à la maman qui demande de...

Dans le cadre de plusieurs de mes emplois, j’ai eu la chance d’accompagner certains parents dans leur envie de s’améliorer et d’offrir le meilleur à leurs enfants. J’ai eu la chance de conseiller des mamans qui cherchaient des réponses à leurs questions et qui étaient suffisamment réalistes pour savoir qu’elles avaient besoin...


Faire la différence

Des parcelles de mamans

En ce mois spécial qui célèbre les mamans, j’ai pris le temps de réfléchir à toutes celles que j’ai eu la chance de croiser dans ma vie, avant même d’en devenir une moi-même. Puis j’ai réalisé que la maman que je suis aujourd’hui est en fait composée de parcelles de ces mamans et je continue […]


Catherine
Catherine4 mai 2022