L’annonce imprévue

Quand on pense finalement à fonder une famille, une foule de questions et de scénarios envahissent notre tête.

On revoit en boucle les films où les acteurs jouent leurs rôles de parents à travers toutes sortent de situations, parfois cocasses, parfois touchantes.

Une des premières choses que l’on planifie, c’est l’annonce de l’arrivée de bébé. Hey boy… dans mon cas, ce ne fut que le début atypique d’une grossesse atypique et d’un bébé atypique!

Quand on a décidé de «mettre en branle» le projet bébé, on n’avait aucune attente.

À vrai dire, je m’attendais plutôt à un parcours difficile, puisque ma mère avait eu beaucoup de difficulté à tomber enceinte de moi.

Donc, sans aucune attente, on s’est laissé pleinement aller dans le projet. Ça fait deux semaines que j’ai arrêté la pilule. Par souci de santé, je décide d’aller consulter mon médecin de famille pour un suivi général, lui faire part de mes intentions de tomber enceinte et qu’elle me propose des solutions pour régler le rhume qui me suit depuis 3 semaines déjà.

On jase dans son bureau, les questions conventionnelles sont posées. Puis, elle me dit: «As-tu passé un test de grossesse dernièrement?». Eh non. J’ai arrêté la pilule y’a deux semaines! Elle me suggère donc d’en faire un maintenant: c’est gratuit et on réglera la question. Bon. Je ne m’attendais pas à faire mon premier test sur une toilette de CLSC, mais j’accepte.

À mon retour dans son bureau, elle me dit qu’elle ne s’attend vraiment pas à ce que le résultat soit positif, c’est purement pour éradiquer toute supposition concernant ma santé.

On échange, on rit, en attendant le «résultat». Puis elle se lève tout en me parlant. Puis, silence.

Elle me finit par lâcher un «C’est positif». J’éclate de rire (nerveux, j’ai pu de sang dans le corps, tout est rendu dans mes orteils) et je lui lâche un «Haha, est bonne. Tu me niaises?». Elle, de me répondre: «Je n’ai pas vraiment l’habitude de faire ce genre de blague.»

Voilà. Je quitte son bureau, maintenant maman.

Je suis assise dans mon auto. Faut bien que je le dise à mon chum?

Je lui avais dit que je l’appellerais après mon rendez-vous…donc, pour mettre un peu de magie, je me dis que je vais le FaceTimer.

Sauf que, j’avais oublié qu’il avait changé de téléphone. La caméra n’embarque pas quand il répond (déception). Évidemment, on est là. J’ai comme pas le cerveau pour penser à un plan B, tout mon sang est encore dans mes orteils. Alors je shoot: «Félicitations papa!». C’est tout ce que j’ai trouvé à dire! C’est à son tour d’éclater de rire, mais de joie. Je pouvais ressentir son émotion à travers le téléphone.

Quelques semaines plus tard (après de multiples situations où on a dû cacher notre jeu, telles que lors d’un party d’Halloween entre amis ou d’un souper d’assermentation de mon conjoint à titre d’ingénieur), nous avons annoncé le tout à nos familles.

De mon côté, j’ai demandé à mes parents, mon cousin, mon oncle et mes grands-parents de venir nous aider à corder le bois reçu pour l’hiver (pas folle la fille! Une pierre, deux coups!).

Du coup, on leur a offert un café et une invitation. Une invitation à accueillir un bébé qui naîtra en juillet (bon, ce fut avril finalement…) et à arborer leurs nouveaux titres de grands-parents, d’arrière-grands-parents, de marraine et autres.

Pour ma belle-famille, nous avons offert un album de photos de divers événements des dernières années (ma belle-mère est fanatique des albums photos). À la fin de celui-ci se trouvait une photo d’échographie avec une date de rencontre.

Comme mentionné au début de mon texte, ce ne fut que le début d’une grande aventure durant laquelle rien ne se passera comme prévu. Déjà là, je n’avais plus le contrôle sur rien. Et c’est correct. C’était sa destinée à elle et elle l’a parfaitement prise en main.

Patricia L.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Patricia Le Caroff

Jeune maman entrepreneure de 2 adorables cocos, de 2 et 5 ans, Patricia apprend chaque jour à décoder ses merveilleux petits êtres et se liquéfie au premier mot tendre ou doux câlin. Déterminée et fonceuse, elle rêve de voyage, de bulles et de CrossFit!

À découvrir

Tricoter un humain

Ces tabous qui ne devraient pas en être

Selon le dictionnaire Le Robert un tabou est Ce sur quoi on fait silence, par crainte, pudeur. En progressant dans le monde de l’infertilité, je me rends compte que plusieurs n’osent pas parler de ce qu’ils vivent ou leur entourage ne comprend simplement pas ce qu’ils vivent. Je me suis surprise cette semaine à discuter […]


Catherine Gendron5 septembre 2021
Tricoter un humain

Danser pour s’entraîner en toute...

Tu es enceinte ET tu aimes danser? Pourquoi t’en priver? La danse est un sport idéal qui permet de favoriser un corps sain et une grossesse active. Cet exercice offre une bonne dose de dynamisme et ravive l’énergie de la femme enceinte. Alors n’hésite pas à enchaîner les pas de danse qui te font sentir […]


Studio Moov1 septembre 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique