Les accessoires pour enfants ont-ils un sexe?

Pour moi, éducatrice, mère d’une terrible two, je te réponds NON. Ma fille sa couleur préférée est le bleu. Le bleu ciel, le bleu vert, le bleu marin et le turquoise, pour elle c’est bleu. S’il y a du bleu dedans c’est gagnant assurément. Elle a des poupées, des voitures, des blocs, des livres sur différents sujets, des jouets de toutes les couleurs, des déguisements. Le choix de ses jeux, certains c’est nous qui les avons faits, mais la majorité ont été faits selon ses intérêts.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Quand nous avons su que j’attendais une fille, on s’est demandé ce qu’on voulait avoir comme linge et comme couches lavables.

Mon chum voulait de l’unisexe, mais je lui ai demandé de définir unisexe. Unisexe c’est décrit par des couleurs comme orange, jaune et vert. Dans nos mentalités le bleu c’est pour les garçons et le rose pour les filles. Si on mettait du rose et du mauve aux garçons est-ce qu’ils seraient moins garçons, est-ce que le garçon perdrait son pénis? (si ça arrive, je vous jure que je vais me reposer la question), mais je comprenais son point de vue surtout sur les robes, car je ne mettrai pas de robes à un garçon à moins qu’il me le demande. Ma fille a 3 ou 4 robes, des pantalons roses, bleus, jaunes qui seront utilisés quand même, même si notre prochain bébé était un petit garçon. Bien sûr que j’ai du chemin à faire avant d’être 100% non genrée, car j’ai quand même été élevée dans cette mentalité-là.

Je trouve dégradant que certaines compagnies de jouets aient ressorti nos classiques de quand on était jeune d’une autre couleur.

Je me fâche quand j’entre dans les magasins de linge pour enfants et qu’il y a une section fille et une section garçon, car à part les petites culottes qui ne sont pas faites de la même façon est-ce qu’il y a une autre raison de les séparer? Je suis à la recherche des bottes pour ma 2 ans et je capote… dans tous les magasins, je dois faire le tour des sections filles et garçons.

Je trouve important que les enfants connaissent quand même les différences entre un garçon et une fille, c’est normal nous n’avons pas la même anatomie, mais ça s’arrête là.

Souvent avec ma fille qui est très motrice (exemple elle fait la culbute à 2 ans), elle est brusque aussi et lorsqu’elle a des comportements plus rudes on lui dit… soit gentille, soit douce alors qu’à côté un garçon pourrait faire la même chose et les gens ne diraient rien, car c’est un garçon c’est donc normal de voir des agissements comme ça. Un garçon a le droit d’être gentil, attentionné et empathique et une fille a le droit d’être fonceuse, brusque et directe.

Je vois beaucoup de parents qui essaient de se sortir des stéréotypes sur les réseaux sociaux surtout pour les couches lavables, qui veulent des couches à fleurs pour leur garçon et parfois souvent, ces personnes doivent se justifier.

Les couches préférées de ma fille je vous laisse deviner elles sont quelle couleur.

J’ai travaillé en scolaire et je me suis émue de voir les garçons, où je me serais attendue à voir un comportement stéréotypé et de dire ouache un jeu de fille, de jouer avec les Barbie. J’ai été surprise de voir la douceur avec laquelle ils jouaient, car c’est rare qu’ils fussent doux avec quoi que ce soit. J’ai vu aussi des filles construire avec des blocs et s’affirmer pour jouer dans un coin où il y avait des garçons. C’était des maternelles, vous allez me dire que c’est normal, mais plus ou moins, car à cet âge-là les enfants développent beaucoup leur identité sexuelle et souvent refusent de jouer avec l’autre sexe.

Sur les réseaux sociaux, on en voit de toutes sortes, mais une image qui m’a marquée est celle où on voit un petit garçon avec un bébé dans ses mains et sur la photo c’est écrit: mon garçon s’entraîne à devenir… un bon papa.

Je veux que ma fille puisse vivre dans un monde qui l’accepte telle qu’elle est et qu’elle puisse faire plein d’expériences sans être brimée par des stéréotypes.

Bien sûr que j’ai des choses stéréotypées à la maison je ne m’en cache pas non plus comme j’aime bien quand ma fille porte ses robes ou quand elle a joué à la poupée la première fois j’ai eu un petit plaisir c’est certain, mais je ne me limite pas seulement à ça.

Pour terminer, je pense que pour avoir une mentalité non-genrée ce n’est pas d’aller dans les jouets ou les accessoires unisexes, mais d’accepter que l’important est que l’enfant l’aime et joue avec et que si on enlève nos lunettes d’adultes, nous pourrions plus profiter du développement de nos enfants sans nous préoccuper des jugements d’autrui.

Et vous que pensez-vous des jouets et accessoires genrés?

Sophie H.