Les jugements

La plupart des blogueuses d’ici ou d’ailleurs ont déjà signé un article sur les phrases irritantes.

« Les phrases à ne pas dire à… », « Les conseils non sollicités », « Quand la belle-mère s’en mêle »

Ça fait du bien, entre parents, de ventiler sur toutes ces remarques qu’on juge désobligeantes. Bien que la plupart du temps, les coupables n’étaient pas mal intentionnés.

Certains commentaires sont anodins. Je pense à tous ceux concernant le sexe de bébé.

« Allez-vous vous essayer pour un garçon? »

(Oui, oui, tout le monde le sait qu’à la base, c’est pas mal la même recette!)

« Ah! Génial! Vous avez le couple! » …

Peut-être que toi, tu désires seulement un bébé en santé et que tu t’en fous sincèrement du sexe de ta crevette. Mais pas les autres! Même après 4! Quand j’ai annoncé le sexe de mon petit dernier, la moitié des gens m’ont répondu « 2 garçons, 2 filles, c’est chouette! » Que voulez-vous? C’est cool la parité. Que ce soit dans le cabinet du premier ministre ou dans la chambre à coucher!

Il y a des commentaires qui viennent nous chercher. Mais en ce qui me concerne, ce sont rarement les critiques complètement décalées qui me font grincer des dents.

Ce sont les conseils ou les observations qui me ramènent à mes propres angoisses ou questionnements.

La maman à la garderie qui t’interroge avec condescendance « Ton enfant ne parle pas encore? »

Évidemment que tu sais que Fiston est en retard sur la norme! Tu vois bien tous ses camarades du même âge enchaîner des syllabes maladroitement. Évidemment que cette dame mériterait le prix citron de la diplomatie! Mais pourquoi tu remâches cette phrase pendant des heures? Est-ce parce qu’elle t’amène à te questionner sur ce que t’as pas fait correctement, sur les spécialistes que t’as pas encore consultés?

Peu importe les intrusions parfois affligeantes de l’entourage, le pire juge du parent que nous sommes, c’est nous. Toujours nous!

Il y a quelques années, je dirigeais un OSBL pour la petite enfance travaillant avec des familles vulnérables. Un jour, alors que je suis assise sur une butte de gazon avec mes enfants qui mangent calmement leur collation, je salue une maman qui se balade avec ses deux gamins. Les enfants zigzaguent et se chamaillent autour d’elle. Elle, c’est une maman qui a perdu la garde de ses plus vieux et qui travaille très fort pour offrir un foyer structuré et stimulant pour ses deux derniers.

» Vous avez tellement l’air d’une famille modèle! Mais c’est sûr que toi, tu dois être vraiment bonne! »

« Vous aussi! Vos enfants courent tout en restant sur le trottoir. Ils se disputent sans se battre. Vous les surveillez. Ne pensez pas que les miens sont toujours sages! Si vous saviez le nombre de fois, où comme vous, je regarde les autres mères et je les trouve tellement plus en contrôle que moi! »

« C’est vrai? »

Le plus triste est qu’elle a sans doute pensé que je cherchais seulement à la rassurer.

Parce que peu importe ce que peuvent dire les autres, nous serons toujours nos pires critiques.

 

Melissa M.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Mélissa Meunier

Maman de trois gamins de 5 à 10 ans et la volonté de devenir famille d’accueil, Mélissa est directrice d’organisme communautaire depuis 12 ans, belle-maman de 3 beaux adultes, bientôt mamie et «mamange» de 3 espoirs envolés: la parentalité articule son quotidien avec passion et dévouement.

À découvrir

Devenir parent

Maman… j’ai la mémoire qui oublie

Je pense à toi, tous les jours de ma vie. Lorsque je croise un lac sur ma route, lorsque j’entends une chanson que tu aimais, lorsque je sens ton odeur dans l’air… Je pense à toi, tous les jours de ma vie et pourtant… j’oublie. Pendant un certain temps, j’étais capable de sentir ta main […]


Marie-Soleil Fortin23 Décembre 2022
Devenir parent

Quand virus rime avec anxiété parentale

Je ne sais pas pour vous, chères lectrices et lecteurs, mais ce qui me fait le plus perdre mes moyens en tant que parent, c’est lorsque mes enfants sont vraiment malades. Ces moments me sont profondément anxiogènes et me marquent encore des années plus tard.   J’ai le souvenir d’une nuit où j’étais seule avec […]


Simone M.
Simone M.22 Décembre 2022

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique

Les plus consultés