Les rudiments du patin

Une maman pas très habile sur des patins, un papa joueur d’hockey toutes saisons. L’envie commence à lui prendre de l’amener patiner. L’envie commence à me prendre d’obstiner cette idée. 1-0 pour l’amoureux du hockey, nous l’initierons au patin!

Nous savons que faire du patin avec une deuzans peut être du sport, dans les deux sens du terme.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

C’est pourquoi j’ai pris le temps de me renseigner sur les étapes à suivre pour initier, tout en sécurité, les enfants à ce sport.   

Voici quelques petits trucs pratico-pratiques concernant l’apprentissage du patin.

De judicieux conseils provenant d’une discussion avec Ann-Julie Dion, entraîneuse à l’école Excellence de Rosemère.

Le choix de l’équipement:

Si tu veux que ton enfant arrive prêt et en sécurité sur la glace, achète-lui des patins à lacets. Si tu veux seulement y aller 2 fois dans l’hiver, ce choix n’est pas si grave, mais si tu prévois y aller plusieurs fois dans l’année ou même l’inscrire dans un petit cours, s’il te plait, laisse les patins avec deux attaches en plastique et des dessins de princesses dans l’étagère. De plus, le choix du casque est très important! les casques de vélo ou de ski n’ont pas les mêmes points d’impact que ceux certifiés CSA alors, ceux-ci sont à proscrire pour éviter les risques de blessures en cas de chute sur la tête.

Apprivoiser les lieux:

Chez nous, rien ne sert de forcer les choses. Il faut apprivoiser doucement les changements. Alors, l’amener visiter les lieux semble une excellente idée. Lui faire toucher la glace, regarder les gens qui patinent et se familiariser avec ce nouvel environnement. Le but étant de faire naître l’intérêt pour ce sport!

Oui, bébé, on tombe:

Et oui, il tombera. Et tu sais quoi, ce n’est pas grave du tout. Pourquoi ne pas rendre cet apprentissage ludique? L’amener à tomber au sol chez vous et lui faire comprendre qu’il y a des façons de tomber. Cela peut être vraiment bénéfique pour la suite. Pour que ce soit encore plus facile, il est recommandé de ne pas trop habiller les enfants. Bien sûr, il doit être au chaud, mais c’est inutile de mettre le gros habit de neige, car ce sera plutôt difficile pour l’enfant de se relever. Il pourrait perdre sa motivation rapidement.  Modéliser la chute, en rire et recommencer! Ça évitera peut-être bien des pleurs le jour venu, car c’est important de comprendre que tout le monde tombe, même papa expert du patin!

Marcher avant de patiner

Je ne t’apprends rien quand je dis qu’ils doivent marcher avant de courir. Et bien, c’est la même chose ici. Les enfants doivent apprendre à marcher avec les patins dans les pieds avant de se lancer dans la grande aventure du boucle piqué! Si votre maison le permet, mettez-lui ses patins aux pieds lorsqu’il le souhaite, il se familiarisera avec ses nouveaux accessoires. De plus, avant d’entrer sur la glace profitez des sols antidérapants des arénas pour faire de petites balades.

15 minutes valent mieux que 45.

Ne perds surtout pas patience si ton enfant veut quitter la glace après 15 minutes. Pour lui, c’est tout un défi! 15 minutes enrichissantes valent bien plus que 45 minutes de pleurs et de je-n’ai-plus-envie-d’y-retourner. Tu ne veux surtout pas le démotiver au premier coup de patin!

À toi, le parent pas trop habile sur la glace, je te lève mon café et je suis de tout cœur avec toi. Pour le reste, il suffit de les laisser s’amuser et découvrir ce nouvel univers!

Kim C.