Lettre à mon aînée – Tu as 7 ans aujourd’hui

À ma grande fille,

C’est comme si c’était hier que j’apprenais que tu avais choisi mon bedon pour être ta future maison. Une invitation surprise, car à seulement 22 ans, devenir maman était loin dans ma «to do list». La surprise a été encore plus grande quand j’ai appris que tu arriverais un peu plus tôt que prévu.

Comme tous les 18 mai, je vais ouvrir ta boîte de souvenirs.

LA boîte qui contient les souvenirs de ton évolution dans mon bedon et aussi ceux de ta naissance. Je vais regarder un peu trop longtemps les photos, je vais prendre le temps d’effleurer ton petit bonnet et ta première doudou. Et je vais me demander où est passé le temps. Entre l’arrivée de ta petite soeur et de ton petit frère, deux déménagements, un diplôme, un nouveau travail, la vie a disons été très mouvementée, mais aussi très douce pour nous. Les années ont filé sans que l’on s’en aperçoive.

Comme tous les 18 mai, en ouvrant ta boîte de souvenirs, je vais me replonger dans les moments doux de nos premières fois, la première échographie, la première fois où l’on a entendu ton coeur battre, les premiers petits battements d’ailes de papillon qui m’ont fait sentir ta présence, le jour où l’on a découvert qu’une princesse se cachait dans mon bedon, les premières photos de bedaine…

Des premières fois, il y en a eu beaucoup au courant de ces merveilleux mois.

Comme tous les 18 mai, en ouvrant ta boîte de souvenirs, je vais te remercier pour m’avoir fait aimer les choses simples de la vie. D’en apprécier et d’en savourer chacune de ses secondes. De profiter des moments de joie et d’être en mesure de créer mon propre bonheur.

Seule toi pouvais me faire voir le monde autrement en faisant de moi ta maman.

Comme tous les 18 mai, en ouvrant ta boîte de souvenirs, je vais me demander si tu es heureuse. Pleinement heureuse et épanouie, comme le sont les autres enfants de 7 ans. Est-ce que la joie t’accompagne tout au long de tes journées? Est-ce que tu prends plaisir à courir simplement pour le plaisir de pouvoir le faire? Est-ce que tu t’émerveilles quand tu découvres à ta façon le monde autour de toi?

Mon coeur de maman a besoin de savoir que tes peines et tes peurs n’effacent pas tout l’amour que l’on te porte, et ce, depuis le premier jour.

Comme tous les 18 mai, en ouvrant ta boîte de souvenirs, je vais encore me demander comment aurait été ma vie, notre vie, si tu avais vécu tous ces moments avec nous. Je vais de nouveau chercher la raison qui m’indiquerait pourquoi maintenant tu danses sur les nuages en faisant briller encore plus les étoiles.

Comme tous les 18 mai, en ouvrant ta boîte de souvenirs, je vais me rappeler à quel point tu étais toute petite quand tu es partie. Aussi petite mais avec une place immense dans mon cœur. Une place qui, avec le temps, a cessé de faire mal et qui maintenant est apaisée et paisible. Le souvenir de te dire au revoir pour toujours quelques heures après t’avoir vue pour la première fois est maintenant mêlé aux souvenirs heureux de l’arrivée de ta soeur et de ton frère. Comme à chaque année, je vais te demander de veiller sur eux, et sur les deux petites étincelles qui sont allées te rejoindre là-haut.

Je te remercie de tout mon coeur encore de m’avoir choisie pour être ta maman, et d’avoir partagé avec moi ces magnifiques mois. Je te souhaite un tendre et merveilleux 7e anniversaire.

Le deuil périnatal, ce n’est pas seulement le 15 octobre. À tous ceux et celles qui, de près ou de loin, vivent avec cette réalité, je vous souhaite d’être doux envers vous-même et de vous accorder du temps. Le temps de reprendre goût aux petites choses simples de la vie et de parler si vous en ressentez le besoin.

Valérie H.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Valérie Harper

Remarquablement patiente et adepte du multitasking: Valérie a deux enfants (4 et 5 ans) et mini zoo (3 chats, un chien, des poules et un poisson). Maman «prof» à la maison, en télétravail à temps plein, elle rêve souvent de la journée de 30 heures pour réussir à faire tous ses projets!

À découvrir

Être une famille

Lettre à mon garçon

À mon garçon, Dans notre imaginaire d’adolescent qui marchait main dans la main, entre la rivière et la montagne, l’idée de toi faisait déjà partie du paysage. Dans ce premier demi-sous-sol miteux qui nous servait d’appartement, nous avons appris à vivre ensemble et avons cultivé une terre riche en amour pour pouvoir t’y semer....


Karina Colagrosso24 septembre 2021
Tricoter un humain

Libido et conception: un duo explosif!

Je ne suis pas nymphomane. J’aime le sexe, beaucoup même. Le matin, le midi, le soir, la nuit ou à n’importe quel moment de libre où mon conjoint est dans la même pièce que moi! Je suis exactement comme une plante! J’ai besoin d’eau (lire ici orgasmes) pour m’épanouir. Je peux vous assurer que je […]


Mélanie Villeneuve
Mélanie Villeneuve23 septembre 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique