Lettre à toi, maman de nouveau-né!

Chère maman de nouveau-né,

Je commencerai, tout simplement, en te disant: bravo!

Bravo à toi belle maman, qui depuis 9 mois a appris à abandonner tout contrôle sur son corps pour laisser celui-ci s’occuper de ce que tu as de plus précieux.

Entre les vomissements, les brûlements d’estomac et les rondeurs qui s’accumulent, tu as appris à lâcher prise pour ce bébé qui va devenir l’amour de ta vie.

Bravo à toi belle maman, qui après un travail te permettant de réaliser ce que veut dire le mot douleur, réussit à se passer de sommeil pour nourrir son enfant alors que, même toi, tu oublies bien souvent de manger.

Quand le bien-être de ton nouveau-né occupe tout l’espace de tes secondes… n’oublie surtout pas de te dire que tu es formidable.

Quand tu ne fais plus la distinction entre le jour et la nuit, tellement ton cerveau est embrouillé de fatigue…n’oublie surtout pas de te dire que ça va passer. Je sais que tu vas en douter, mais on ne meurt pas à force d’être fatiguée.

Quand le miroir deviendra quelque chose à éviter, tant tu as du mal à te reconnaître, n’oublie surtout pas que seule une personne magnifique a pu donner naissance à un bébé aussi parfait.

Chère maman de nouveau-né…

Je sais que tu doutes de toi. Je sais que ton bébé n’est pas venu au monde avec un mode d’emploi et que bien souvent tu ne sais plus trop quoi faire pour le consoler. Je sais qu’il t’arrive d’éviter de demander de l’aide parce que tu penses que c’est à toi de t’occuper de tout. Je sais qu’il t’arrive de pleurer et c’est pourquoi tu doutes de toi.

Il n’y en a pas de mots pour décrire comment tu peux l’aimer ton enfant…mais, il n’y a pas non plus de mots pour exprimer comment tu peux te sentir dépassée.

J’aimerais pouvoir t’expliquer comment le fait de devenir maman peut entraîner autant de dualités. Tu as toute l’énergie du monde pour ton petit, mais tu manques de force pour te doucher. Tu as toute la patience du monde pour ses pleurs à lui, mais tu ne supportes pas, toi, de te sentir triste. Tu trouves que toutes tes journées passent trop vite, mais tu trouves le temps tellement long.

Chère maman de nouveau-né…

Je sais que tu en as déjà trop reçu des conseils. Je sais que tu les as toutes entendues les petites phrases d’encouragement qui te donnent l’impression d’être anormale de parfois te sentir mal.

Mais j’aimerais quand même que tu retiennes ceci: quand tu auras l’impression d’être seule au monde avec ce minuscule être humain et que tu te sentiras épuisée, regarde-le et mémorise chacun de ses petits plis de bébé.

Mémorise chacune de ses mimiques. Mémorise la sensation sur ton doigt de sa petite main qui s’agrippe. Mémorise tout ce que ta mémoire peut emmagasiner parce que beaucoup plus vite que tu ne le crois, ton cerveau va oublier.

Chère maman de nouveau-né…

Je terminerai, tout simplement, en te disant: bravo!

 

Marie-Soleil F.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Marie-Soleil Fortin

Marie-Soleil, prénom composé de dualité, accompagnant jeune femme de 34 ans aux multiples facettes. Maman dévouée, parfois dépassée, de deux merveilleuses fillettes. Enseignante, éducatrice et conseillère, impossible de la définir par une profession. Mission pour le reste de sa vie: continuer d’évoluer!

À découvrir

Devenir parent

Partir seule avec soi-même

Après 7 ans à être une maman, aujourd’hui je ne pense qu’à la femme que je suis. Aujourd’hui, je ne suis plus la mère, l’épouse, simplement moi. Pour me remercier de tout ce temps passé avec nos enfants, mon mari m’offre du temps à moi, seule à l’hôtel. Ça semble bizarre, certes, j’aurais pu passer […]


Nathalie Larocque19 janvier 2022
Devenir parent

Lettre à la maman que je pensais être…

À toi, la maman que je pensais être, Je t’écris parce que tu occupes souvent mes pensées. Féministe aguerrie, tu avais des idées bien conçues de comment tu voulais vivre ta maternité. Tu songeais même à prendre le plus petit congé possible, par peur de perdre ta place au boulot. Après tout, l’égalité sur le […]


Karina Colagrosso18 janvier 2022

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique