L’inévitable: les virus de la garderie

Le début de la garderie est définitivement un gros défi pour tous les parents. Les microbes s’attaquent à nos tout-petits les uns après les autres sans répit. Aujourd’hui, je ne vous parle pas de ce sujet que j’ai déjà abordé dernièrement. Je vous parle de la contamination inévitable pour tous les membres de la famille.

Avez-vous remarqué que quand votre enfant ramène les virus à la maison, tout le monde y passe?

C’est une roue qui tourne sans cesse pour toute la maisonnée. L’enfant transmet ses microbes aux autres membres de la famille, et ce à chaque nouveau virus contracté. C’est extrêmement difficile de contrôler la transmission avec un bébé qui bave et qui met tout dans sa bouche.

Tousser, éternuer et surtout étendre sa morve dès qu’il nous voit arriver avec un mouchoir sont des aspects incontrôlables à leur âge malgré notre bonne volonté.

Mon plus vieux n’avait jamais été malade dans sa première année de vie. C’est une tout autre réalité pour mon deuxième bébé. Hospitalisée à 6 semaines de vie, avec son deuxième rhume qu’elle a probablement contracté à cause du virus qui circulait à la garderie dans le groupe de mon garçon.

Je pense à tous ces parents qui se retrouvent dans la même situation et qui doivent s’occuper de leurs enfants malades à tour de rôle.

Il est inévitable que notre tour approche s’il n’est pas déjà arrivé. Peu importe le virus, il nous gruge notre énergie et malgré notre seule volonté de vouloir rester au lit, nos obligations en tant que parent viennent épuiser notre réserve.

Comment me suis-je sentie la première fois que je suis tombée malade seule avec mes 2 bébés? Impuissante, lâche et à bout de souffle.

Ce fut un moment déterminant dans l’acceptation de mes limites en tant que maman. On aimerait être parfait tout le temps et toujours être à notre 110 % pour eux, mais c’est impossible. Notre rôle inclut des hauts et des bas incontournables et imprévisibles.

J’ai eu à passer dernièrement de nombreuses heures à l’hôpital avec mon aîné et il a été très difficile de récupérer de ces nuits sans dormir à l’urgence.

En tant que parent, le stress occasionné par l’état de santé de son enfant te garde réveillé malgré la fatigue. Je peux vous dire que souvent ces visites inattendues à l’urgence m’obligent à repousser les tâches de la maisonnée. Savoir reconnaître ses limites et avoir des priorités sont primordial pour ne pas tomber dans l’épuisement et la dépression.

Sais-tu reconnaître tes limites?

 

Geneviève P.

 

 

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Geneviève Pelletier

Maman d’un petit garçon de 9 mois et nouvellement enceinte d’une petite crevette. Authentique, elle aime exposer l’envers du décor de la mère parfaite. Son amour pour le plein air l’amène à dénicher des paysages à couper le souffle qu’elle souhaite faire découvrir à ses enfants.

À découvrir

Être une famille

Mon bébé marsupial

À la maison, on fait parfois des bilans familiaux. Pour exprimer le pire et le meilleur. Le pire me surprend rarement. Je l’ai déjà remâché tout le mois. Mais le meilleur!? J’ai beau avoir cuisiné des repas thématiques gargantuesques ou avoir organisé des sorties exceptionnelles, ce dont mes enfants me parlent est ce petit moment...


Mélissa Meunier15 août 2022
Être une famille

Trucs et astuces pour une rentrée...

D’aussi loin que vont mes souvenirs, j’ai toujours été emballée par la rentrée. L’effervescence qui m’envahissait quand la fameuse liste d’effets scolaires arrivait! J’avais toujours hâte à ce moment! L’odeur du matériel neuf, prendre le temps de tout préparer, étiqueter, placer le tout dans mon sac d’école, j’ai...


Mélanie Julien
Mélanie Julien26 juillet 2022

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique