La loi de Murphy pour les parents

La loi de Murphy, c’est la règle qui dit que « Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera mal ». La vie de parents n’est pas à l’abri de ce principe humoristique…

C’est la montée de lait de maman qui arrive tardivement et si intensément que notre nouveau-né n’arrive plus à prendre le sein trop engorgé.

C’est le pipi pompier de fiston après son bain.

C’est le caca dans la couche qui vient d’être changée ou quand on est prêt à partir.

C’est le réveil en pleurs de notre bébé au moment exact où on s’assoit enfin.

C’est quand notre bébé se rendort rapidement la nuit, mais pas nous (et son réveil dès qu’on ferme enfin les yeux).

C’est attendre le réveil de bébé avec inquiétude (et poitrine douloureuse) quand on réalise qu’il fait sa première nuit.

C’est les coliques qui arrivent toujours le soir, au moment où tout le monde est le plus fatigué.

C’est du régurgit dans les cheveux quand on sort de la douche.

C’est l’intégration à la garderie qui se passe bien sauf le jour du retour au travail où les larmes sont bien présentes.

C’est quand notre grand tient à être capable tout seul au moment où on est le plus pressé.

C’est notre enfant qui tombe malade la journée où on a prévu une sortie d’amoureux.

C’est donner du couscous à manger à nos enfants après avoir fait le ménage.

C’est quand on habille nos enfants pour aller dehors et qu’il se met à pleuvoir juste comme on sort.

C’est un « terrible two » à notre début de deuxième grossesse.

C’est aussi un « fucking four » en même temps qu’un « terrible two ».

Bref, c’est bien de la joie! Il faut en rire et surtout lâcher prise!! Parfois, la loi peut être déjouée de façon plutôt surprenante… Et l’inattendu arrive alors que c’était improbable comme quand votre enfant devient propre en camping. Restez optimistes!

Comment votre vie de parents est-elle soumise à cette loi ?

Karine B.