Ma bedaine ne me manque pas

Je dois vraiment pas être normale… La grossesse, c’est supposé être le plus beau moment, celui où le lien se crée, où les rêves prennent forme. Ce ventre qui s’arrondit, ce regard doux pose dans le miroir, tout est parfait à ce moment. On se trouve si belle, on a tellement hâte et pourtant, on souhaiterait garder ce précieux cocon un peu plus longtemps…

BEN PAS MOI!

Nope, ma bedaine ne me manque pas!

Entre la baleine échouée et la patate ambulante, je crois que je me plaisais à me faire rire toute seule en regardant cette bulle se former devant mes yeux un petit peu plus chaque jour!

J’avais juste hâte de voir le petit paquet cadeau qui allait sortir de là. Un lien privilégié, possible… un miracle de la nature, certain… mais je voulais juste claquer des doigts et faire avancer le temps…

On m’a déjà dit d’en profiter, parce que ça passe très vite et la vie ne sera plus jamais ce qu’elle a été avant.

Pour moi, je souhaitais que ça finisse au plus vite. Pas parce que ça allait mal, bien au contraire! J’ai vécu ce que l’on appelle une grossesse parfaite: aucun problème, aucune complication, toujours en mouvement, petite bedaine peu encombrante… mais maudit que je voulais juste pondre! J’en rêvais le soir, j’avais hâte de voir celle qui allait devenir ma meilleure amie, ma raison de vivre…

Normal ou non, je crois que nous avons chacun notre façon de vivre la grossesse.

Et pour moi, c’était tout simplement de me préparer mentalement à rencontrer ce qui allait être la plus belle petite chose sur Terre à mes yeux…

À toutes les futures mamans, je vous souhaite une merveilleuse rencontre!

Et peu importe si vous aimez votre bedaine ou non, vous serez heureuse de la voir partir en serrant votre précieux contre vous, c’est une certitude!

Et au final, j’imagine que je devais quand même l’aimer un peu, cette bedaine… puisque je l’ai retrouvée une seconde fois et j’étais très heureuse de la revoir!

Gabrielle R.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Gabrielle Robichaud

Maman de deux jeunes enfants, Gabrielle se donne comme mission de rendre leur quotidien coloré et de leur faire vivre une vie d’aventures partout autour du monde. Entre les voyages de surf et les randonnées à cheval, elle trouve son équilibre dans la douceur de la nature l’entoure.

À découvrir

Tricoter un humain

Quand vais-je accoucher?

Ne pas savoir quand on va accoucher, c’est stressant. J’imagine que ce l’est pour toutes les grossesses, même celles à terme, mais dans ce cas, tu sais que tu as environ 2 ou 3 semaines de jeu. Quand tu accouches une première fois à 32 semaines, je dirais que la deuxième fois, le stress fait […]


S. Karlett
S. Karlett26 avril 2021
Tricoter un humain

Un mouton, deux moutons, trois moutons

Après les nausées, les vomissements, les étourdissements, les envies de pipi constantes, les douleurs au bas du dos, les crampes… c’est au tour de l’insomnie de venir me rendre de jolies visites. Ce n’est pas la première fois que j’ai de la difficulté à dormir. En fait, je ne me souviens pas de la dernière […]


S. Karlett
S. Karlett24 mars 2021

Vivez l’expérience

En ligne et en boutique