À celle que j’étais

Je sais que tu voulais des bébés depuis tes 16 ans environ. Mais en même temps je sais que tu as toujours aimé avoir le contrôle sur les différentes sphères de ta vie.

À partir du moment où tu vas arrêter de prendre la pilule tu n’auras plus le contrôle. Ne t’en fais pas, ça ne fait que commencer et va falloir te faire à l’idée: ce sera ça ta vie maintenant!

Vous allez essayer durant près de deux ans d’avoir un petit, mais ça ne fonctionnera pas.

Ne te décourage pas.

Présentement il y a un petit qui me regarde sur son tapis d’éveil et qui joue tranquillement. Je sais que tu vas te poser la question un jour, mais vous n’avez pas de problème de fertilité! Il y a de bonnes raisons pour lesquelles ça ne sera pas arrivé. Tu seras prête dans 2 ans, je te le promets et tu seras plus forte pour recevoir ce petit être.

Tu auras finalement un test positif.

Tu seras ô combien heureuse, mais à la fois terrifiée de voir et réaliser que ce petit être changera plusieurs choses pour toi, à vrai dire il va tout changer. Mais n’aie pas peur, ce sera pour le mieux.

Lorsque le petit va arriver, il y aura beaucoup de chamboulements: la routine, le sommeil, les priorités, les préoccupations, TOUT! Mais c’est correct. Les premières semaines la routine ne sera pas évidente, le manque de sommeil, l’intégration de ce petit être humain à votre routine.

Au début tout sera très machinal.

Jusqu’à ce fameux matin où ton fils te regardera au moment d’un changement de couche.

Tu ne me croiras pas, mais tu vas te surprendre un jour à trouver des sacs à couches plus jolis que des sacoches!

Quand tu vas avoir du temps libre, tu vas plutôt choisir d’aller faire une sieste au lieu de te faire une manucure comme tu le faisais avant.

Et sais-tu quoi? C’est bien correct.

Alors ne t’en fais pas, tu auras un bon bébé, tu vas voir les choses seront différentes, mais pour autre chose qui sera mieux. Fais-toi confiance et ça va bien aller!

Et toi, si tu pouvais parler à celle que tu étais avant d’avoir un enfant, tu lui dirais quoi?

Jacinthe H.