Le cri du cœur d’une fausse maman à la maison

Je suis une fausse maman à la maison. Deuxième bébé donc je suis en congé de maternité. Mon threenager reste le plus possible à la maison, mais pour garder sa place et celle de sa sœur, je dois l’envoyer à la garderie. Je sais aussi que mon rôle de maman à la maison à une date de péremption. Le retour au travail est obligatoire, à un salaire on n’y arriverait pas.

Donc je suis une fausse maman à la maison.

T’es tu déjà demandé ce que tu allais faire de ta vie? Commencer des cours à l’école et te dire à toi-même :  Boff, c’pas ma place ça!? Avoir une job que tu aimes, mais quand même sentir un vide? Ma vie professionnelle entière c’est ça.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Je me cherche, et ce depuis des années.

Et là POUFF, un jour je suis devenue maman. Soudainement ma vie a pris son sens. J’ai enfin trouvé quelque chose qui me rendait bien. Un travail ( parce qu’on va se le dire, ce n’est pas une job, mais c’est de LA job en titi être maman) qui me fait sentir à la bonne place. Ce sentiment-là, je l’ai jamais vraiment connu avant.

Souvent mes journées sont épuisantes. Souvent je perds patience à force de me faire répéter 500 fois par jour la même chose. Trop souvent j’oublie de m’arranger pis prendre soin de moi. Souvent je suis épuisée et je rêve d’une heure de sommeil de plus.

Malgré tout je trouve réconfortant d’être là pour mes enfants, de les voir évoluer et ne pas avoir le stress de la vie métro, boulot, dodo.

Depuis que ma fille est arrivée au monde, cette sensation-là, que ma place est à la maison, est tellement plus forte. C’est impossible éteindre la p’tite voix dans mon cœur qui me dit retourne pas travailler.

Tu es sur appel pis si tu oses les ignorer ils vont t’appeler jusqu’à ce que tu répondres. Tes horaires sont faciles à se rappeler 24/7, mais pas les plus agréables. Y’a toujours quelqu’un qui est là pour défaire la job que tu as pris des heures à faire. Tu as plusieurs postes: infirmière, femme de ménage, cuisinière, éducatrice et j’en passe. Tu n’as pas de vacances et ben rarement des pauses.

Quand tu checkes ça de même j’avoue c’est pas la job du siècle tsé.

En contrepartie, les avantages sont assez sur la coche. Tu es garantie d’avoir du plaisir à faire ta job. Tu vois des minis versions de toi apprendre à se connaître, se développer et devenir des grandes personnes quotidiennement. Tes minis boss t’aiment pour vrai et ils ne se gênent pas à te le montrer. Quand tu es fatiguée, tu es obligée de rentrer, anyway tu es déjà là, mais tu peux rien faire (ou presque) et personne chiale.

C’est tu pas assez magique ça.

Ma maison est souvent le bordel, mes repas ne suivent pas toujours le guide alimentaire canadien et les activités extérieures ne sont pas aussi nombreuses qu’à la garderie. Je suis loin d’être la maman parfaite. J’offre à mes enfants le meilleur de moi-même. Je les éduque, je les aime et je fais de mon mieux pour avoir des enfants heureux et en santé. Ça me fait sourire et ça me fait me sentir accomplie.

C’est ici ma place avec eux.

Le compte à rebours est commencé, le retour à la vraie vie dans à peine 5 mois. J’ai le cœur gros. Savoir que je vais donner plus d’heures à un boss qu’à mes petits trésors me donne envie de pleurer. Malheureusement, on ne paie pas les comptes avec de l’amour. La nourriture en plastique de mes enfants ne se mange pas (mon bébé dit pas la même chose, mais bon). On est trop grand pour avoir comme seul toit, une maison de Barbie. C’est ça la vie et je dois vivre avec.

Si j’avais le choix, je resterais avec eux tout le temps. C’est mon souhait le plus cher.

Je veux vous dire les moms que je vous respecte toutes. Celles qui travaillent autant que celle à la maison. Y’en a pas une de meilleure que l’autre tant que votre famille et vous êtes heureuses. C’est ça l’important. Pendant ce temps-là je rêve que le gouvernement créer un salaire pour les mamans à la maison 🤷‍♀️ et je profite à fond de mon congé de maternité.

Parle-moi de toi un peu, es-tu maman à la maison ou une business mom? Es-tu heureuse de ton choix? C’est quoi les points positifs et les points négatifs de ta décision?

Anne-Marie P