Être mère : pas juste du négatif!

Quand j’ai annoncé que j’allais être mère pour la première fois, plusieurs m’ont dit que je n’allais plus avoir de temps pour moi, plus de sommeil, plus de temps pour étudier, que ma maison allait être sens dessus dessous, que mon couple allait en souffrir parce qu’élever un enfant ce n’est pas facile pour un couple.

Pourtant, j’ai redéfini ce que c’est de «prendre du temps pour moi» et j’apprécie ce temps que je me réserve, ce que je ne faisais pas avant.

J’ai la chance d’avoir un bébé «facile» pour le sommeil, ce qui me permet d’étudier… et d’avoir une meilleure moyenne parce qu’il me donne plus de force et d’énergie de persévérer et de viser plus haut. Ma maison n’est pas en parfait ordre, mais il n’y a pas non plus 1000 mottes de poussière et du bordel partout…

Je préfère passer du temps avec mon mini que d’être freak sur le ménage (pourtant je l’étais avant!).

C’est vrai que ce n’est pas toujours facile sur le couple d’avoir ce mini humain, pourtant, j’admire la façon dont se comporte son papa avec lui et les étoiles qui brillent dans ses yeux lorsqu’il le regarde, je l’aime encore plus depuis qu’il est papa. Et un enfant, ça permet de mieux se connaître soi-même et d’apprendre à mieux connaître l’autre, parce que oui, un enfant, ça impose des discussions!

Quand j’ai annoncé ma seconde grossesse, je me suis fait dire par quelques personnes que j’allais «rusher ma vie».

Peut-être. Je suis enceinte de 8 semaines et mon premier mini a 7 mois. Je sais que ça ne sera pas facile. Je sais que là, pour vrai, adieu le sommeil et que le temps pour moi sera rare. Mais malgré tout, je reste positive. Un bébé est un cadeau que la vie nous offre. Ils seront proches en âge et je pense que ça sera merveilleux de les voir grandir ensemble et s’amuser (et jouer à l’arbitre!). Peut-être que la maison sera plus poussiéreuse, que la vaisselle s’accumulera et que je vais manquer de sommeil pour me permettre d’étudier encore, mais ça ne me dérange pas… parce qu’il n’y a rien de plus beau que de voir mon mini grandir et découvrir la vie. À ma première grossesse, on m’avait dit que je n’arriverais pas à poursuivre mes études… et pourtant, j’ai fait une session avec un accouchement au début et je m’en vais au cycle supérieur cet hiver (oui, avec un accouchement prévu à la mi-session!). Ben oui, j’ai fini la session cernée jusqu’aux genoux et avec pas grand temps pour moi, mais j’en suis encore plus fière.

On m’avait dit que ça pouvait détruire mon couple, alors qu’on s’aime plus fort encore.

On m’avait dit que je n’aurais plus de temps, alors que j’apprécie encore plus mon précieux temps.

On se fait souvent dire les côtés plus difficiles d’avoir un bébé, mais pourtant avoir un bébé me fait voir la valeur qu’a la vie et c’est ce qu’il me manquait pour être heureuse à 100% et apprécier chaque chose à sa juste valeur. Un bébé est tellement pur et spontané. Il regarde tout avec des yeux brillants comme s’il le découvrait pour la première fois.

Il me rend plus consciente de ce qui m’entoure.

Il y a deux façons de voir «la chose». Soit on se démoralise à écouter les autres et en voyant qu’avoir un bébé est parfois difficile, soit on fonce et on voit le positif : on apprécie chaque moment passé avec bébé, à le voir s’émerveiller en découvrant la vie, on apprécie chaque moment qu’on a pour nous et on poursuit nos rêves en puisant dans l’énergie que ces minis nous donnent!

Et vous, quels points positifs vous ont apportés vos minis?

Stéphanie B.