Manger local

On le sait, tout le monde en parle, c’est important d’encourager local. Mais il faut aussi manger local! L’été c’est parfait pour les marchés locaux où on peut retrouver fruits et légumes d’ici et parfois même pains, viandes et fromages. On retrouve même des merveilles locales qui peuvent très bien remplacer des produits importés qu’on utilise tous les jours!

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Voici des produits qu’on peut adopter dès maintenant pour faire une différence autant sur l’économie locale que sur l’environnement:

La caméline

La caméline est une plante indigène qui pousse très bien au Québec et partout au Canada. On peut la retrouver en graines ou en huile pressée à froid. Les graines se mangent comme toutes les autres  graines, c’est-à-dire qu’on peut en cacher facilement dans des muffins ou des barres tendres pour que les enfants en mangent! Elles goutent un peut les noix et elles sont croquantes. L’huile de caméline est bourrée d’antioxydants et peut très bien remplacer l’huile d’olive. Elle demeure stable sous la chaleur et peut se garder jusqu’à 30 mois à température ambiante. Son point de fumée est un des plus hauts sur le marché (230 degrés) donc elle est parfaite pour la cuisine!

L’amarante

L’amarante est une annuelle qui se cultive facilement dans un jardin ou une jardinière. Bien qu’elle soit annuelle, il n’est pas rare de la voir réapparaître l’année suivante grâce aux graines qu’elle dissémine au sol. On peut la consommer de plusieurs façons. Ses feuilles se mangent comme des épinards, mais de façon modérée puisqu’elles sont riches en acide oxalique. Ses graines sont riches en protéines et peuvent être mangées cuites comme du couscous, ajoutées à des galettes, des pains, ou autres ou même éclatées comme du pop-corn. On peut aussi la retrouver en farine (sans gluten). Sa texture rappelle la farine de riz. En plus, c’est super beau comme plante! Notre garçon de 2 ans et demi était très fier d’aider son papa à en planter!

Le thé du labrador

En fait le thé du labrador n’est pas vraiment un thé. C’est un sous-arbrisseau bien présent en Amérique. On peut le cueillir à partir de juillet dans nos belles forêts boréales du Québec. Il se consomme un peu comme le thé. Sans théine et sans caféine, vous pouvez le déguster à n’importe quelle heure. Même mes enfants en boivent! On peut aussi essayer des mélanges avec d’autres ingrédients d’ici (pommes, betteraves, églantier, lavande, etc.) pour obtenir des saveurs uniques.

Les algues

Les algues qu’on achète dans les marchés asiatiques sont bien connues, mais les algues du Québec sont un peu plus discrètes. Uniques et abondantes, elles offrent une belle palette de couleurs et de saveurs à plusieurs plats. Elles sont pleines de protéines et d’iode. On peut aller à la pêche nous-mêmes, mais on est mieux de se tourner vers l’expertise des producteurs! Leur élevage est plus que simple. On attend et on les ramasse! Séchées, marinées, fraîches ou cuites, dans des soupes, des fromages, en chips ou en salade, les algues ont leur place dans nos assiettes c’est certain! Ça ajoute une touche exotique, mais en utilisant des ingrédients d’ici!

L’avoine

Tout le monde connait l’avoine. Le bon vieux gruau! Mais la boisson d’avoine est moins populaire. Je ne suis pas contre le lait de vache, au contraire! Mais comme mon mari est intolérant au lactose et que les laits sans lactose ne sont pas offerts en vrac (du moins ici!), on a donc dû trouver une autre option pour qu’il puisse savourer des plats faits à base de lait. À noter que ce n’est pas du lait d’avoine, mais bien de la boisson d’avoine. Mon beau-frère producteur laitier serait fâché que je ne vous mentionne pas ce détail! Pourquoi l’avoine et pourquoi pas l’amande ou le soya? Parce que la culture de ces derniers n’est pas super écologique. Faites vos petites recherches et vous n’aurez peut-être plus envie d’en acheter! L’avoine se cultive de façon locale et même de façon biologique. L’avoine est un aliment riche en fibre et idéal pour garder un taux de sucre peu élevé pour les diabétiques. Il est très facile de faire sa propre boisson d’avoine à la maison afin de remplacer le lait ou les autres boissons végétales dans certaines recettes! Pour mon mari et mes enfants, j’en fais souvent au beurre d’arachide. Je deviens la meilleure mère/femme au monde quand j’en fais!

La liste pourrait être très longue, parce qu’au Québec on produit des choses fabuleuses et on peut en être fiers!

Et vous quel produit du Québec est un incontournable chez vous?

Fanny C.