Merci maman, et je m’excuse peut-être un peu

Merci maman. Tu avais raison. Tu avais raison que je comprendrais uniquement quand j’allais être moi-même maman. Et, je m’excuse d’avoir été (un peu) ingrate. Merci d’avoir partagé ton corps entièrement pendant 9 mois et en partie par la suite pour me nourrir, me prendre, me consoler. Merci d’avoir écourté tes si précieuses nuits de sommeil (on le sait comme tu as besoin de dormir 😉 ). Merci d’avoir mis ta carrière sur pause pour prendre soin de moi.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Maman, merci de m’avoir toujours regardée avec un regard si fier me permettant de foncer et m’épanouir, de me donner confiance en mes capacités.

Merci de m’avoir montré à m’endormir seule, à manger, à m’habiller, de m’avoir accompagnée dans tous mes apprentissages et de l’avoir fait avec la plus grande patience.

Merci de m’avoir fait découvrir le monde.

De m’avoir fait autant voyager tant ici que de l’autre côté du globe. Merci de m’avoir transmis de si belles valeurs à travers des bonheurs simples, la lecture, les casse-têtes, les jeux de société, les visites aux musées, les spectacles, le bénévolat, la nature et plus encore.

Merci de toujours avoir été présente.

Merci d’avoir continué à m’aimer quand j’étais franchement désagréable. Merci pour tes conseils, merci pour ton amour, merci pour ton temps. Merci d’avoir, tout simplement, donné le meilleur de toi-même.

Aujourd’hui, je comprends un peu plus le sens de «ça ne s’apprend pas dans les livres être parent», mais également que derrière chaque maman, il y a une humaine, une femme avec son histoire, ses couleurs, ses blessures, ses forces tout en ayant aussi ses défis et faiblesses.

Je comprends qu’être maman c’est vouloir donner le meilleur de soi, même si parfois on a envie de se cacher en petite boule dans un coin. Merci d’être toi, de m’avoir montré que la perfection n’existe pas, mais que l’amour sans fond oui.

Marjorie C-H