MON RÉCIT D’ACCOUCHEMENT

Enceinte j’adorais écouter des récits d’accouchement ou en lire. Parce qu’on doit se le dire, personne n’est prêt à son premier accouchement. C’est comme se lancer dans le vide. Alors voici mon histoire.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

C’est à 38.4 semaines de grossesse que tu t’es pointé le bout du nez après 27 heures de latence.

Tout a commencé le 19 mai à 20 heures, les contractions ont débuté. Direction le bain, elles sont aux 5-6 minutes douloureuses et le bain n’aide pas. Vers 22 heures, nous partons vers l’hôpital. Après évaluation, on me dit que mon travail n’est pas très avancé, on me propose un stripping et de retourner à la maison. Ouf tout un stripping! Je retourne donc chez moi vers 23h30. En arrivant à la maison, j’ai réussi à dormir 2 heures avant de me réveiller avec des contractions très douloureuses. Malgré un bain après 2 heures de contractions aux 3-5 minutes, deuxième visite à l’hôpital. Encore une fois, mon travail n’est pas très avancé. On me propose donc de la morphine pour essayer de faire diminuer la douleur. Par contre, je dois rester 4 heures pour les surveillances usuelles de la prise de narcotiques. Bonne nouvelle, les contractions diminuent. C’est donc vers 8 heures du matin le 20 mai 2020 que je retourne à la maison en attendant que mon travail avance. De 10 heures à 17 heures, je suis en contractions aux 3 minutes, extrêmement douloureuses et je dois l’avouer, j’ai eu de la difficulté à gérer ma douleur. J’ai été en larmes pendant des heures soit dans le bain, soit sur mon ballon, incapable de dormir. C’est à 17 heures que je retourne pour la 3e fois à l’hôpital. Je suis rendue à 3.5 cm et effacée à 60%. On me propose donc une 2e fois la morphine et de réévaluer mon col dans les prochaines heures. On me suggère fortement de marcher et faire du ballon pour aider.

Bonne nouvelle ma belle F décide finalement de s’engager!

Mon col commence donc à travailler plus. C’est à 21 heures qu’on finit par m’admettre officiellement. Vers 23 heures après 27 heures de douleur je demande enfin l’épidurale. Malgré mes craintes, je ne l’ai pas regretté. C’est à 3h20 du matin le 21 mai qu’on me dit que je peux enfin pousser. Durant les poussées, ma belle F reste prise au niveau de mes hanches. Résultat: on appelle le gynéco pour évaluer les options. C’est avec un peu d’aide manuelle, mais pas de forceps ni ventouse, que bébé Florence arrive à 4h14.

Une belle fille de 7.14 lb déjà tellement parfaite.

Tu es arrivée comme une avalanche dans nos vies, ma belle F. La plus belle des avalanches, mais une avalanche qui chamboule une vie pour le meilleur.

Clara