On se couche moins niaiseux en devenant maman

Si la grossesse et l’accouchement m’ont appris qu’un corps de femme est merveilleux et puissant, la maternité, elle, m’aura appris qu’il faut bien plus souvent qu’autrement suivre son instinct. Pis là, calme-toi le poil des jambes ma Ginette, mon instinct est assez intelligent pour pas que je fasse des choses qui peuvent mettre la vie de ma progéniture en danger.

En connais-tu une Ginette d’ailleurs?

Site Web OUVERT
Nous sommes là!
Mise à jour COVID-19

Ça n’a pas grand-chose à voir avec le prénom Ginette, c’est que mon cerveau a automatiquement fait une association à ce genre de personne. Mon petit hamster cérébral est pas mal étrange, désolée (** tourner sa langue 7 fois dans sa bouche).  Tu sais, Ginette, le genre de Madame qui a eu 8 enfants ainsi que 15 petits enfants et qui pense encore que de faire faire la culbute à son bébé lui fera faire ses nuits ? Pas méchante pour 5 cennes dans le fond.

C’est aussi la même Madame qui paie avec sa carte débile et qui dit y’a pas de prix, c’est gratuit avec son gros rire gras.

Bref, je les aime quand même les Ginette de ce monde, on va se le dire, elles font toujours les meilleures sauces à spag (moi, c’est par le ventre que tu peux m’avoir). Revenons-en à nos moutons (aweille le hamster, arrive en ville).

Voici donc la liste des choses que j’ai apprises depuis que je suis maman :

T’as beau être une personne organisée avec toutes tes listes (ma passion!)  et aimer le contrôle, tu ne finis jamais la moitié de tes tâches. Tu sais quoi ? On s’en fiche tellement. Ton lavage, ton ménage et ta vaisselle vont être là tal’heure en t’attendant avec un gros smile dans le kisser à part de ça. Colle ton bébé, joue avec lui, réconforte-le quand il en a besoin. Laisse aller, t’es pas parfaite, anyways personne ne te demande de l’être surtout pas ton bébé.

Tu perds soudainement ton prénom reçu à la naissance au détriment de Maman ou Papa. Tu te mets à parler de toi à la troisième personne. Même ton amoureux qui était tantôt «insère ici le mot affectueux que tu donnes à ta tendre moitié» devient à tes yeux «Papa». C’est certain que lorsque ton enfant va apprendre que ton vrai nom c’est Ginette et pas Maman, il va faire un estifi de saut!

Chaque bébé est différent. Ce qui a fonctionné chez toi peut être un échec total dans ma maison. Il ne faut surtout pas se comparer ou sinon tu risques de te sentir paralysée dans ce vaste monde de la maternité où chacun partage les exploits de son kid de 4 mois! Ben oui, il y en a pas mal des moms parfaites sur Instagram qui sortent tout droit d’une pub de Maybelline en se levant le matin alors que toi et moi on a l’air de s’être faites passer dessus par une semi-remorque pis d’avoir mangé une couple de coups de pelle su’a yeule! Arrête de culpabiliser parce que ton petit de 6 mois ne marche pas à 4 pattes pis qu’il ne fait pas encore la vaisselle (selon des études très sérieuses, ça commence jeune ce phénomène-là). C’est une personne à part entière et il évoluera à son rythme.

 Wikipédia, Google et tous les groupes de mamans sur Facebook ne sont pas des médecins. ( pas d’autres commentaires, lis entre les lignes hehe)

Les erreurs, tu vas en faire un char pis une barge. C’est ben correct. Encore une fois, accepte de ne pas être parfaite et arrête d’être dure de même envers toi. Ce n’est pas une compétition, mais un apprentissage constant. On tombe, on se relève et on se retrousse les manches.

La première maladie de ton bébé …  ça fait mal en titi à un cœur de parent. De le voir souffrir autant sans vraiment pouvoir le soulager, ça te transperce par en dedans. À défaut de pouvoir lui fournir le remède miracle, tu peux lui donner tout l’amour que tu as. Ça ne va pas suffire à le guérir, mais au moins à le rassurer.

Parler caca, oui monsieur. Les selles de ton enfant c’est de l’or en barre. On apprend assez vite ce qui est normal et ce qui ne l’est pas. Tes discussions avec les mères de ton entourage seront composées à 50% du contenu des couches de votre bambin, à 40% du sommeil, à 5% des sortes de céréales qu’il aime et à 5% de la météo.

En dernier lieu, j’aimerais te dire ceci  :

Les mauvaises journées rendent les bonnes meilleures.  

Profite à fond de toutes les journées qui contiennent chacune leur lot de défis, d’aventures, de fous rires et de doux moments. Rien n’est parfait et n’a besoin de l’être. Ton petit bonheur, tu te le crées et les problèmes viennent toujours avec des solutions.

Quelles choses as-tu apprises en devant parent ?

Jessyca C