Pas encore un texte sur la COVID-19?

Ben oui toi, encore un autre article sur ce qui mobilise le monde depuis quelques mois déjà. Il n’y a pas de données scientifiques ni de messages moralisateurs cachés dans ce texte, juste une maman qui a envie de te jaser un peu du sujet chaud de l’heure.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Je me souviens de cette journée-là comme si c’était hier, le vendredi 13 mars 2020.

Je venais de sortir de la clinique où j’ai appris que j’avais une hernie discale cervicale (OUTCH sur un moyen temps!) quand à peu près toute la population québécoise est tombée de sa chaise après la fermeture des écoles et des garderies suite à la propagation du coronavirus. (Méchante longue phrase ça pareil, merci à toi ponctuation!) Comme la plupart des parents, on a dû repenser à notre organisation de la semaine d’après parce qu’on s’attendait comme pas à ça. Mais aujourd’hui, je me dis que tout ceci était très nécessaire.

Il y a eu la saga «papier de toilette» qui m’a beaucoup fait rire au début, jusqu’à ce que je me rende compte qu’il nous restait 3-4 rouleaux seulement et que j’avais pas nécessairement envie de me torcher à outrance avec du papier brun dans les prochaines semaines.

Je me suis sentie comme dans un film post-apocalyptique où la survie de ma famille dépendait de ma capacité à me faufiler à travers les zombies pour trouver du PQ.

Il y a aussi eu la foulée sur les réseaux sociaux de mamans qui déferlaient leurs idées d’activités et de bricolages à faire durant la quarantaine.

Je me suis vite sentie submergée et angoissée à l’idée de réaliser seulement le tiers de ces activités. Après ça, je me suis parlé pis je me suis raisonnée. Ça ne servait tellement à rien de me mettre toute cette pression sur les épaules et que si j’avais envie de rester en mou avec un messy bun hyper messy, c’était ben correct aussi. On a tout de même fait de superbes activités proposées et vues sur les réseaux sociaux. La maison est depuis remplie d’arc-en-ciel tous plus colorés et joyeux les uns que les autres.

Nous voilà donc, quelques semaines plus tard, après avoir passé des moments magiques et tout en émotions avec notre petite fille de quasi 2 ans.

Ce ne fut pas toujours rose, même si mon Instagram te dirait le contraire, mais une chance comme celle-ci ne se reproduira probablement plus. J’espère sincèrement que tu en as profité, avec tes enfants, ta douce moitié et tes animaux, ou que sinon ton Pinterest déborde de projets et que tu n’as plus assez de murs pour mettre des «peg rail» faits maison! J’ai bien hâte de serrer fort dans mes bras les gens que j’aime et de me faire un petit souper avec des amis.

En attendant, je continue de me laver les mains, de tousser dans mon coude et de me tenir à distance des autres personnes. Fais donc pareil! (petit moment moralisateur, oupsie!). Prenez tous soin de vous et vos proches.

Jessyca C.