Pas encore une histoire d’accouchement

Je suis officiellement une nouvelle maman depuis le mardi 8 octobre 2019, 17h18 (heure de l’apéro, notre p’tit homme a déjà le sens du timing). J’avais envie de partager mon histoire d’accouchement, parce que je trouve que ces histoires-là, c’est comme celles des dents de sagesse; on entend toujours le pire. Mais ça peut être beau aussi.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Donc j’avais envie de raconter mon expérience, mais je ne savais pas trop comment l’aborder, sur quoi mettre l’accent et avec 17h de travail, mon article aurait pu être très long!

J’aurais pu vous raconter que mon travail n’avait toujours pas commencé à 40 semaines et qu’on devait me provoquer à 41 semaines 1 jour et vous dire à quel point j’étais déçue puisque depuis le début, je visais un accouchement 100% naturel.

J’aurais pu vous raconter que mes contractions ont finalement commencées naturellement, 6h avant mon rendez-vous d’induction, et à quel point j’en ai été heureuse.

J’aurais pu vous raconter le 9h30 de travail que j’ai fait sans aucune médication et comment j’ai complètement déprimée et perdu le focus quand, après 9h, mon médecin m’a informée que j’étais dilatée à 4… n’en manque que 6. #sendhelp

J’aurais pu vous raconter en long et en large l’effet (très drôle et étrange) qu’a eu la petite dose d’antidouleur qu’on m’a donnée et du moment où j’ai décidé de prendre l’épidurale parce qu’il y a des limites à ce qu’un corps (le mien) peut endurer. #meilleuredecisionever

J’aurais pu vous raconter le 45 minutes de poussées, la fièvre que j’ai eue, les battements du cœur de notre bébé qui diminuaient à chaque contraction et la ventouse qu’on a dû utiliser.

Et j’aurais pu conclure en vous décrivant le sentiment immense que mon cœur allait exploser d’amour lorsqu’on a finalement posé notre fils sur moi et qu’il m’a regardé avec ses grands yeux bleus…

Mais j’ai décidé de vous parler de l’importance d’être bien entourée lors de cette belle et grande aventure qu’est l’accouchement.

Je crois sincèrement que cela fait TOUTE la différence. Lorsque je repense à mon accouchement, ce n’est pas le long travail, les contractions, la douleur, les complications qui me viennent en tête. Loin de là. En fait, ce que je vois c’est:

  • Mon chum qui me serre fort dans ses bras, qui me frotte le dos, qui m’encourage, qui me sourit, qui me dit que ça va et que je suis une championne.
  • Manon, mon infirmière de jour, qui me masse le dos et qui m’aide à respirer.
  • Dr. Roger, mon médecin, qui passe 45 minutes avec moi à faire de la méditation pour m’aider à garder le focus et qui me calme avec son attitude tellement relaxe et rassurante.
  • Le résident qui semble me trouver bien drôle avec mes questions pas rapport.
  • L’anesthésiste qui fait des blagues.
  • Valérie, mon infirmière de soir, qui tient ma jambe vraiment fort pour m’aider à pousser et qui gère mon corps puisque j’en suis incapable sous l’épidurale.
  • L’infirmière et la docteure en observation qui m’encouragent sans bon sens.
  • La gynécologue qui me motive comme jamais, telle une vraie coach.

Tout ce beau monde-là a été ma pierre angulaire. C’est grâce à eux que j’ai réussi à passer au travers et que j’ai gardé le moral et le sourire. C’est cette équipe de feu que je vois quand je pense à mon accouchement. On s’est senti choyé d’avoir été aussi bien accompagné et c’est ce qui a fait toute la différence parce que sinon, je crois que nous aurions pu vivre d’une toute autre manière l’accouchement…

La suite est belle et douce: un beau grand garçon en pleine santé de 8 lb et 54 cm.

2 jours plus tôt, nous étions arrivés 2 et nous repartions de l’hôpital à 3; le cœur léger et gonflé d’amour, prêts à vivre la suite de l’aventure.

♥Mention spéciale à mon chum qui a été plus que ma pierre angulaire. Il m’a soutenu pendant toute ma grossesse, il m’a encouragé sans faiblir (du moins à ma connaissance) pendant tout mon accouchement et il a changé les premières couches de notre garçon comme s’il avait fait ça toute sa vie. Merci d’être un aussi bon partner et ce à toutes les étapes que nous traversons ensemble. #bettertogether

Laurence M.