Pédaler pour l’écraser

Ce défi,

il t’attendait depuis déjà quelque temps.

Il n’est certes pas arrivé comme un coup de vent. Souvent, tu y as pensé, mais tu avais avant tout besoin de t’y entraîner avant de réellement l’attaquer.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Ce défi,

tu peux le choisir pour tes enfants, pour ta famille, ou pour améliorer ta situation financière, mais avant tout, tu le choisis pour toi. Tu dois t’avancer vers la ligne de départ et y cramponner ton être fermement, en ne regardant que vers l’avant.

Ce défi,

ce n’est ni un «sprint», ni un marathon. C’est une course à obstacles qui doit être parcourue en avançant à tâtons. Pourtant, les murs, les filets et les barbelés y sont manifestement tout de même présents.

Ce défi,

il mène au dépassement de soi, car le challenge, il est tout autant physique que mental. Tu dois continuer de pédaler avec persistance, même quand tes jambes, épuisées, voudraient tout lâcher.

Ce défi,

c’est le plus beau présent que tu t’es offert, car ta cigarette, tu ne veux plus l’allumer. En réalité, ça fait longtemps que tu te dis qu’il est grand temps de l’écraser.

Au sein de ce défi,

les premiers miles sont définitivement les plus pénibles. En cours de chemin, tu vis fort probablement de l’irritabilité, du doute, de l’envie, de la fatigue et de multiples autres symptômes et réactions. Malgré tout, tu dois lutter, persévérer et résister pour que cette fois-ci, tu franchisses la ligne d’arrivée.

Au sein de ce défi,

tu dois continuer de croire en tes capacités de guerrier(ère) qui te donnent les habiletés nécessaires pour affronter ce nuage de fumée. Cela te mènera enfin, à l’opportunité de pleinement respirer.

Au sein de ce défi,

tu sais que tu dois avant tout te respecter et y aller à ton propre rythme. Puis, en connaissant très bien ce qui te détermine à cette mise en action, ta meilleure arme devant l’envie est définitivement la motivation qui t’habite.

Tu as choisi ce défi,

parce que tu sais qu’en enterrant cette habitude, tu te débarrasses d’un vicieux bouclier. Tu pourras dire adieu à cette fausse amie qui te voulait pour la vie, mais qui aussi, prenait beaucoup trop de place dans celle-ci.

Tu as choisi ce défi,

parce que tu te sens prêt(e), et que tu comprends que tous tes essais précédents font eux aussi partie de ton cheminement et te guident alors vers ce glorieux accomplissement.

Cette fois, c’est la bonne et tu crois en toi.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, n’oublie surtout pas de te féliciter!

Félicite-toi pour la confiance que tu as du et su articuler dignement, pour ta résistance, pour t’être relevé(e) maintes fois, pour la maîtrise de soi dont tu as fait preuve, pour cet aplomb qui est gravé en toi, puis pour toutes les difficultés que tu as rencontrées au sein de ce périple et que tu as bravement surmontées.

En fait, peu importe à quelle étape du processus d’abandon du tabagisme auquel tu te trouves, que ce ne soit encore qu’un projet ou que tu aies arrêté depuis des années, prends donc le temps d’apprécier les efforts que tu as déployés jusqu’à aujourd’hui. C’est ta communauté, ta famille et ta personne qui t’en remercient, n’en doute pas une seconde. Offre-toi ce cadeau si précieux; offre-toi cette liberté.

C’est en m’inspirant de l’expérience à mon homme, le papa de mes enfants, que j’ai écrit ce billet et je tiens ainsi à lui manifester à quel point je suis reconnaissante et fière de lui d’avoir entrepris ce combat et d’y avoir tout gagné. Je crois que les enfants deviennent ainsi une grande et forte source de motivation quand vient le temps d’écraser

Et toi, es-tu ou connais-tu une maman ou un papa que tu aimerais féliciter?

Noëmie