Prête, pas prête, est-ce que j’y vais?

Lorsque j’ai accouché de ma crevette, avoir un deuxième enfant n’était pas une idée omniprésente dans mon esprit. Je venais quand même de mettre un bébé au monde. Je me familiarisais lentement avec mon nouveau rôle de maman, je découvrais la vie avec un bébé, j’apprenais à connaître ce si petit être jour après jour.

OUVERTURE
Agatha Mirabel
Réservez votre place!

Mais ça n’a pas pris beaucoup de temps que mon mari m’a posé la question: quand est-ce que tu retombes enceinte?

Depuis ce temps, la discussion sur bébé 2 revient souvent. Mon mari a tellement hâte d’avoir une grosse famille. De mon côté, on dirait que je ne trouve jamais que c’est le bon moment. Notre appartement est trop petit. Je veux retourner travailler. Nous n’avons pas les moyens d’avoir une autre année de salaire réduit.

Mais surtout, j’ai peur de manquer des moments significatifs auprès de ma crevette.

Je n’arrive pas à me faire à l’idée que je devrai séparer mon temps et mon attention entre mes deux enfants, que je ne pourrai pas être à 100% présente auprès de ma plus vieille parce que je devrai m’occuper de bébé.

Ça fait plus d’un an que c’est la crevette et moi, à la maison. Papa a bien évidemment son rôle à jouer, mais il travaille. Et soyons honnêtes, c’est une petite fille à maman (du moins, pour l’instant).

Qu’arrivera-t-il quand un autre bébé aura besoin de moi?

Je ne pourrai plus être celle qui réconforte ma crevette, celle qui l’endort… J’ai l’impression que je ne pourrai plus être la même maman. Les choses seront différentes et ça me fait peur.

Et avec la situation actuelle, la petite madame stressée en moi fait doublement surface. Est-ce que c’est vraiment un bon moment pour tomber enceinte? Et si cette crise se prolongeait? Ou si ça devenait une histoire de chaque printemps?

J’ai toujours voulu plusieurs enfants, idéalement d’âges relativement rapprochés. Je ne pensais pas que ma tête allait résister. Je veux d’autres enfants, c’est sûr. Je ne veux pas que ma fille et son petit frère ou sa petite sœur grandissent avec un trop grand écart d’âge. Mais malgré ça, on dirait que je ne suis pas capable de dire: «OK, go! Je suis prête!»

Est-ce que ça vous est arrivé? Quand avez-vous su que vous étiez prête à avoir un autre enfant?

S.Karlett