Quand tes plans foutent le camp

Je t’ai regardé belle amie perdre le fil de ta vie sans que tu ne puisses le retenir. Je t’ai regardé essayer de comprendre ce qui ne s’explique pas et essayer de te sortir d’une tempête que tu aurais préféré éviter.

Je t’ai vu avoir mal de t’être fait trahir à ce point.

Je t’ai vu te torturer de questions sans réponse et de remises en question sans raison. J’ai même aperçu une personne qui se déteste elle-même, au lieu d’en détester une autre. J’ai même aperçu une personne qui s’approprie les mensonges d’un autre, comme si c’était les siens.

J’ai été triste pour toi, mais j’ai surtout été en colère.

En colère de réaliser que depuis bien longtemps on aurait dû se rendre compte qu’avec lui dans ta vie… on te perdait un peu toi. En colère de réaliser que c’est vraiment injuste que certaines relations fonctionnent à coups de mensonges et à coups de craintes.

Mais mon amie, entre la tristesse et la colère que j’ai ressenties pour toi, sache que je n’ai jamais douté de ta force, de ton courage et de ton audace.

Pendant que tu te maudissais d’avoir été naïve, moi je t’admirais d’être capable de gérer une séparation, un déménagement, des enfants puis un ex un peu trop fou. Pendant que tu te maudissais de lui avoir tout donné alors que lui ne te donnait absolument rien, moi je t’admirais d’être capable d’en parler pour te libérer. Sache que je n’ai jamais douté de ta capacité à être tout simplement heureuse.

Quand tes plans foutent le camp pour te libérer…

Je t’ai regardé belle amie reprendre le contrôle de ta vie sans qu’il ne puisse te retenir. Je t’ai regardé essayer de comprendre comment tu avais pu passer à côté de toi-même durant toutes ces années.

Je t’ai vue être fière d’avoir réussi à tout accomplir.

Je t’ai vu te féliciter d’avoir arrêté de te questionner pour des réponses que tu n’auras jamais.  J’ai même aperçu une personne assez confiante pour se lancer dans la nouveauté sans avoir peur. J’ai même aperçu une personne assez reconnaissante pour remercier le jour où ses plans ont tout simplement… foutu le camp.

De ces plans futurs basés sur les mensonges, tu n’aurais pas appris grand-chose.

Mais de ces changements de plans basés sur la vérité… tu peux maintenant apprendre tout ce que tu veux. Parce que notre passé nous façonne, parce qu’il fait de nous ce que nous sommes et que grâce à lui on peut s’élever encore plus haut, il n’est jamais à regretter.

Quand tu deviens une femme réparée au lieu d’être une femme brisée, tu es assurément plus forte que n’importe quelles femmes épargnées.

Sache belle amie que l’avantage de se sentir complètement cassé, c’est de pouvoir se réparer comme on veut.

 

Marie-Soleil F.

 

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Marie-Soleil Fortin

Marie-Soleil, prénom composé de dualité, accompagnant jeune femme de 34 ans aux multiples facettes. Maman dévouée, parfois dépassée, de deux merveilleuses fillettes. Enseignante, éducatrice et conseillère, impossible de la définir par une profession. Mission pour le reste de sa vie: continuer d’évoluer!

À découvrir

Faire la différence

Hommage à la maman qui demande de...

Dans le cadre de plusieurs de mes emplois, j’ai eu la chance d’accompagner certains parents dans leur envie de s’améliorer et d’offrir le meilleur à leurs enfants. J’ai eu la chance de conseiller des mamans qui cherchaient des réponses à leurs questions et qui étaient suffisamment réalistes pour savoir qu’elles avaient besoin...


Faire la différence

Des parcelles de mamans

En ce mois spécial qui célèbre les mamans, j’ai pris le temps de réfléchir à toutes celles que j’ai eu la chance de croiser dans ma vie, avant même d’en devenir une moi-même. Puis j’ai réalisé que la maman que je suis aujourd’hui est en fait composée de parcelles de ces mamans et je continue […]


Catherine
Catherine4 mai 2022