Rituels pour célébrer les futures mamans

Dans un monde où tout va tellement vite et où on consomme beaucoup trop, revenir à l’essentiel devient impératif. En tant que Doula, je remarque le besoin criant des futures mères de se sentir soutenues, accompagnées et honorées. Les femmes ont besoin de sororité, elles ont besoin d’un village autour d’elles, plutôt que de gadgets ou de vêtements.

Je vous invite donc à découvrir différents rituels pour célébrer et honorer les futures mamans de votre entourage, notamment le «Mother blessing».

Premièrement c’est quoi ça un «Mother Blessing»?

C’est un moment entre femmes pour célébrer la future mère et son bébé à naître. C’est un moment de partage, de gratitude et de puissance féminine. L’expression anglophone prime pour l’appellation de cette pratique, un peu comme le traditionnel «shower». La traduction libre de cet événement pourrait être une « bénédiction pour la future maman».

Comment ça se déroule?

Ce moment peut vraiment être à l’image de la future mère. Il y a plusieurs rituels possibles.

Par exemple, un rituel d’ouverture où toutes les femmes présentes vont expliquer leur lien avec la mère et le moment où elles se sont senties la plus puissante lors de la naissance de leurs enfants. On peut allumer des bougies, se couronner de fleurs et il peut y avoir une artiste qui fait du henné ou de la peinture.

On peut faire un rituel de souhaits à la mère. Le rituel du collier de naissance est pour moi un incontournable.

Chaque femme apporte une breloque ou une perle à insérer dans une ficelle. En mettant une belle intention et une énergie, elle l’offre à la future mère afin de l’accompagner le jour de la naissance. La femme enceinte pourra porter ce collier/bracelet le jour de l’accouchement. Il y a plusieurs autres rituels possibles comme celui de la chandelle.

Le rituel de souhait au bébé est également un essentiel. Pour le rituel de l’arbre, les convives sont invitées à inscrire sur un petit carton un souhait pour la vie du futur petit humain.

Au préalable, l’organisateur aura acheté un petit arbre ou arbuste. À l’aide d’une corde ou d’une épingle, ils rempliront l’arbre de souhaits. La maman pourra planter l’arbre lors de la naissance du bébé et garder les cartons en souvenir.

Ce jour-là, on prendra soin de la maman: masque pour le visage, massage, bain de pieds, tressage ou brossage de cheveux.

En fait, on la traite comme une reine et évidement que tout le monde peut aussi profiter des petits soins.

À la fin, les invités et la maman partagent un repas (des bouchées, des petits gâteaux, etc.) et passent du bon temps ensemble. C’est le moment de remplir le coeur de cette maman d’ocytocine, hormone de l’amour et hormone responsable des contraintes lors de l’accouchement.

Pour ce qui est des cadeaux, quand j’organise ce genre d’événements, j’encourage fortement qu’on offre des repas préparés à mettre au congélateur pour après la naissance.

Sinon des choses utiles pour le post-partum ou l’accouchement, comme par exemple des petites collations, un bain d’avoine, de la tisane de bain, tout ce qu’il faut pour faire des padsicles (serviettes refroidissantes et apaisantes post-accouchement), un peigne pour les points de pression, de l’argent pour les services d’une Doula… et je vous assure que juste votre présence à ce moment merveilleux sera un cadeau en soi.

Retournons à l’essentiel, retournons aux valeurs humaines et au partage.

 

Caroline M.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest
Caroline Michel Doula

À propos de l'autrice

Caroline Michel Doula

Maman de 3 enfants, 2 chiens et 3 poules. Je suis passionnée par la périnatalité et la bonne bouffe. Je jongle donc entre ma passion pour l’accouchement et tout ce que ça englobe et ma vie de famille assez rock and roll par moments!

À découvrir

Tricoter un humain

Poursuivre après l’échec

Je suis généralement une personne assez positive dans la vie, mais parfois, poursuivre, c’est nettement plus difficile qu’autre chose… Un peu comme quand on commence à essayer de concevoir, quand on commence la procréation assistée, on aime bien croire que pour nous ça ira bien! Que dès la première insémination ça fonctionnera,...


Catherine Gendron21 avril 2022
Tricoter un humain

Lettre à mon fils

À toi, mon dernier bébé, mon petit miracle, Je t’écris pour te confesser l’inavouable. Lorsque tu m’as annoncé ta visite, j’ai pleuré. Mais pas de joie. Je souhaitais museler la cigogne. Pour qu’elle cesse de me faire de fausses promesses. Je ne voulais pas que tu sois. Je refusais cette croix sur un bout de […]


Mélissa Meunier31 mars 2022