Sans gêne ni tabou: le plancher pelvien

Ahh le plancher pelvien! Ce grand méconnu avec qui nous faisons connaissance souvent trop tard… Cet ensemble de muscles et de ligaments, oh combien nécessaire, ferment le dessous du bassin, aide à la continence et permet les relations sexuelles sans douleur (yeah)! Mais cette partie de notre corps, on doit en prendre soin… même si on ne le voit pas, même si ses dysfonctions ne sont pas apparentes aux yeux de tous et qu’on les croit normales…

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Trop souvent, ces petits désagréments post-partum sont minimisés et les femmes sont gênées d’en parler. Parce que ce n’est pas normal d’avoir mal au périnée après avoir marché 2 km. Ce n’est pas normal de ressentir des douleurs lors de relations sexuelles. Ce n’est pas normal d’avoir une petite fuite urinaire en éternuant. Tout ça, et encore plus, ce n’est pas normal, même si on a accouché il y a peu de temps.

On va se dire les vraies affaires, sans gêne ni tabou: Il n’y a pas d’histoire de vagin lousse après un accouchement ni de vagin trop serré à la suite de points de suture.

C’est juste ton plancher pelvien qui demande un peu de ton attention!

Lors de mon suivi post-partum, mon médecin m’a suggéré d’aller en rééducation périnéale. Je vous le dis, j’aurais été malheureuse et tellement inconfortable dans mon corps si je n’y étais pas allée. Maryse Chagnon, physiothérapeute en rééducation périnéale, m’a expliqué à quel point la grossesse fait travailler notre pauvre plancher pelvien en l’affaiblissant. Même nos abdominaux en mangent un coup. Et ensuite, l’accouchement ne le ménage en rien! On étire le muscle au maximum pour donner la vie et on sait toutes que des déchirures plus ou moins importantes risquent de survenir. Des adhérences cicatricielles peuvent s’installer et occasionner de la douleur avec les positions qui étirent ou compressent les tissus, bref s’asseoir simplement sur notre divan peut devenir un vrai calvaire (been there done that). L’évacuation des selles peut être douloureuse et que dire de la reprise des relations sexuelles! Pour les moins chanceuses, on peut également parler de prolapsus génitaux lorsque les ligaments qui soutiennent les organes du bassin ont été trop étirés… MAIS tout ça, ça se règle! Il suffit d’aller voir un professionnel spécialisé dans le domaine.

Depuis mes traitements, je répands la bonne nouvelle; Chères nouvelles mamans, ALLEZ en rééducation périnéale!

Maryse m’a bien expliqué que cette branche de la physiothérapie donne d’excellents résultats. Je vous le confirme! Le physiothérapeute spécialisé pourra s’assurer du bon état de votre plancher pelvien avant la reprise des sports, vous aidera à renforcer vos muscles et vos abdominaux (il est important de vérifier s’il y a présence d’une diastase des grands droits de l’abdomen) et vous permettra d’améliorer la retenue des urines, des gaz ou des selles. L’incontinence peut être traitée et contrôlée. Ne soyez pas gênées d’en parler.

Puisqu’on se parle sans gêne ni tabou, dans mon cas, c’était une diastase, beaucoup de douleur et un périnée trop contracté.

Maryse m’a guidée avec des exercices simples à faire à la maison en plus des rendez-vous de suivi. J’étais impatiente de reprendre mes activités et de recommencer à m’entraîner, mais elle m’a bien fait comprendre que j’avais du travail à faire avant: apprendre à bien respirer (ce que je faisais naturellement depuis toute ma vie était à réapprendre) et accepter les limites de mon corps, surtout ne pas trop pousser. Petit à petit, la douleur s’est faite moins présente jusqu’à disparaître complètement. Le processus a été long, mais avec un peu de patience et de l’aide, tout s’est remis en place. Il y a de l’espoir mesdames! On veut toute une vie sexuelle épanouie sans douleur et on ne veut pas s’entraîner avec un petit protège-dessous dans notre sous-vêtement, n’est-ce pas? Il suffit de mettre de côté notre pudeur et ne pas se résigner. Il n’est jamais trop tard pour commencer une rééducation périnéale.

Alors maintenant, sans gêne ni tabou, qui d’entre vous vit ou a vécu avec une dysfonction du plancher pelvien? Moi!

Pour plus d’informations sur la rééducation périnéale, Maryse Chagnon, physiothérapeute: http://reeducationperineale.com/

Laurence M.