Super-woman ou plus super-maman?

La parentalité nous apporte son lot de défi. Elle nous pousse à nous dépasser quotidiennement afin d’offrir le meilleur de nous-mêmes à ce que nous avons de plus précieux; nos minis nous.

Avant de devenir maman, bien que je chérissais ce désir depuis longtemps, j’étais pleine de craintes, allais-je y arriver?

Maman une première fois, et puis une deuxième. Tout ça en moins de 16 mois et demi. Nous les avons toutes entendues les réactions. De «ouf, tu vas voir c’est pas la même chose à 2» à «déjà???», «c’est vraiment pas facile». Quelqu’un plus positif tout de même; «ils auront vraiment une belle complicité». Question de rendre l’expérience plus agréable de la parentalité; obtenir l’opinion publique!

Je disais donc, une pression individuelle et sociétale d’être un bon parent.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

De par toutes les étapes normales de la vie d’un nourrisson aux défis quotidiens, dès la petite barre rose sur le bâtonnet de plastique, la parentalité est un défi tant physiquement que mentalement.

On ne se le cachera pas, devenir parent c’est challengeant!

L’accouchement est définitivement l’une des preuves les plus tangibles de la force que nous donne la maternité. Le corps de la femme est capable de tellement afin de donner la vie. Je me suis arrêtée pour y réfléchir après mon deuxième accouchement. Étant loin d’être une athlète olympique et encore plus loin d’avoir une merveilleuse gestion de la douleur, mon corps a pourtant été en mesure d’y arriver. Comme par magie. Un premier pas vers le dépassement de soi comme maman.

Et c’est un peu toujours ça la vie de parents, se dépasser.

Bien que je prône un équilibre entre vie de femme et vie de maman, on sait toutes très bien que ce n’est pas si simple de prendre soin de soi quand on est maman. Allô avoir deux enfants en 16 mois et avoir un peu les bras pleins, pleins d’amour et de bonheur, mais pleins quand même. À travers mon immersion dans la maternité, plusieurs défis et épreuves se sont présentés à moi. Pas nécessairement en lien avec mon nouveau rôle, mais demandant de trouver le moyen d’être le plus équilibrée et disponible pour mes enfants. Ces défis semblaient parfois comme une montagne, mais j’ai su les relever de manière quand même pas pire. Et c’est ainsi que j’ai réalisé que la maternité nous donne une force sans limites, comme un instinct de survie qui nous pousse à nous dépasser, à faire preuve d’une résilience et d’une capacité d’adaptation hors pair par amour pour ces petites merveilles. Alors maman, quand tu sens que tout s’écroule, que tu n’y arriveras pas, fais-toi confiance, ça va aller. Tu es plus forte que tu ne le crois.

***Évidemment, ce texte ne se veut pas une promotion du rôle de super-maman qui ne doit pas demander d’aider, mais bien une lumière sur nos capacités parfois ignorées.***

Marjorie C-H