Ta fête déplacée

Ma chère Victoria, nous voilà déjà au mois d’avril. Il me semble qu’il n’y a pas si longtemps, l’année 2020 débutait. Il faut dire qu’il s’est passé beaucoup de choses depuis.

Comme tu l’as certainement remarqué (mais peut-être moins compris…), nos vies sont un peu chamboulées ces derniers temps.

Nous avons tenté de t’expliquer, dans les mots les plus simples que nous avons trouvés, qu’un drôle de virus se promenait à l’extérieur et qu’il est différent des autres virus que l’on connait. Il force les gens à rester à la maison pour éviter qu’ils ne tombent très malades. Personne n’aime être malade, hein? C’est pas drôle comme sensation…

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Ce nouveau mode de vie (temporaire, comme je te le répète), nous prive de voir les gens qu’on aime beaucoup.

Puis, il se trouve qu’en avril, c’est le mois de ta naissance.

Le 27 avril pour être précise. Cette année, contrairement aux quatre autres qui ont précédé, je n’ai pas l’intention de souligner l’événement à la date habituelle. Je n’ai pas l’intention de te dire que dans X dodos, tes amis viendront fêter avec toi et qu’on mangera un gâteau «de la Reine des neiges», comme tu me l’as de nombreuses fois exigé.

Tu es encore jeune et je sais que tu ne comprendrais pas.

Que tu trouverais ça injuste et tu n’es pas la plus patiente des petites filles. Alors plutôt que de te faire miroiter une journée qui arrivera on ne sait pas dans combien de dodos, je vais simplement te dire que ta fête, c’est bientôt. Que tous les gens que tu aimes y seront, tes amis aussi. Qu’on va manger un super beau gâteau de la Reine des neiges. Tout ceci aura une fin, même si ça peut paraître long en ce moment. On a déjà un bout de chemin de fait, tu sais.

Le plus ironique dans tout ça, c’est que toi ma chérie, tu as la «chance» de posséder deux dates de fête. Oui, oui! Je te le dis! Je ne pensais jamais que je m’en servirais un jour…

Toi qui est née un 27 avril petite impatiente, saches que ton arrivée était prévue pour le 8 juillet. Cette année, c’est le 8 juillet qu’on fêtera ta fête, j’ai bon espoir. Cette fameuse date, qui passe inaperçue aux yeux de bien des gens qui t’entourent (mais pas des nôtres, crois-moi), sera joyeusement soulignée cette année.

Je t’aime ma «grande»… Puis, je dois avouer que ça me fait un peu plaisir de me dire que tes cinq ans arriveront un peu plus tard que prévu.

Signé: Une maman qui ne veut pas te voir grandir trop vite.

Patricia LC