Tes étés

C’est ton deuxième été. Le premier qui avait été si chaud et rocambolesque pour notre petite famille se fait tout aussi brûlant cette année. Moi, couchée au creux de mon lit rêvassant à nos étés, exposant les différences que ceux-ci auront.

25 ans les séparent, deux villes bien distinctes et deux générations bien à elles.

Le lac nous criait de venir lui sauter au cou dès les premières glaces calées. Celui-là même qui a été témoin de plusieurs premières fois. Première baignade, premiers plongeons maladroits -qui ne m’ont plus jamais fait peur après ça- premier couché de soleil, premiers feux d’artifice…

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Mes étés étaient teintés de balades avec ma meilleure amie, Cowboys Fringants aux oreilles, dans mon petit centre-ville illuminé.

De chaleur extrême au 2e étage d’une petite maison qu’on trouvait bien chaleureuse en temps de canicule, mais qui ne nous empêchait pas de dormir collées, ma sœur et moi. De soirées «Botte la cacane» chez notre amie qui avait la plus belle et grande cour du quartier.

De passe-droit quant à l’heure du retour à la maison -signé solstice d’été- malgré mon jeune âge, car j’étais le bébé de famille et que le chemin était déjà bien tracé.

Ton chemin toi, il n’est pas encore sillonné.

C’est toi qui devras le débroussailler avec toutes les contraintes que nous te mettrons et que tu défieras probablement. Tes premières baignades seront de couleur bleu chlore et non vert lac. Tu auras à faire des km pour marcher dans un (gros) centre-ville illuminé et tu reviendras te blottir dans une maisonnée à air climatisé.

Tu choisiras de rester au parc d’en face avec tes amis ou de te balader sur le bord du fleuve. Tu iras te baigner chez le voisin, parce qu’ici, tout le monde a une piscine dans sa cour. Tu passeras des fins de semaine à Mégantic où je te le présenterai ce lac. Tu donneras peut-être tes premiers coups de pédales sur le chemin d’épuration à Saint-Sébas et tu mangeras des Mr. Freeze à la pelletée, car peu importe où tu te trouves, ces popsicles sont indétrônables.

Tu seras un peu de moi, un peu de papa et beaucoup de toi, et tu sais quoi? C’est OK, tout est OK, parce que tes étés seront colorés par tes couleurs à toi.

J’ai encore ce petit pincement au cœur lorsque je pense que mes précieux souvenirs sont si loin déjà des tiens et que tu ne t’y accrocheras probablement jamais. Tu as raison, ne t’y attarde pas trop. Agrippe-toi plutôt aux moments présents, c’est eux qui sont en train de se faire une place dans ta mémoire et dans ton cœur et qui, tous ensemble, peindront tes tableaux-souvenirs.

Et toi, quels sont tes meilleurs souvenirs d’été?

Kim C.