«Tu vas voir, tu ne pourras plus rien faire avec un enfant.» Ou comment j’adore voyager avec mon bébé!

Suite à mon dernier article «Ne pas en trouver du négatif», je voulais vous partager comment je trouve facile (lire vraiment pas si épeurant et dramatique) de continuer à vivre comme avant bébé. Principalement, voyager! Mon conjoint (mari dans 3 mois héhé) et moi adorons s’évader. Des vacances à la maison? Bien de la misère à appeler ça des vacances.

Peut-être que notre côté hyperactif/stressé fait en sorte que le seul moyen de décrocher, c’est de prendre l’avion. Désolé compte épargne.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Congés de maternité, parental et paternité ont rapidement résonné en voyage. Bien entendu #lesgens ce sont empressés d’émettre leurs commentaires (ça vient avec la parentalité l’opinion publique?) «Tu vas voir que ce n’est pas si facile que ça». «Moi les gens qui amènent un bébé en avion qui pleure tout le long, je trouve ça tellement égoïste». «Franchement, c’est dangereux un pays étranger avec un bébé, quel manque de jugement» Quoi? Je ne vous avais pas dit que notre destination mars 2019 était l’Irak? Ou plus Cayo Coco, bien pénards! À ce dit moment, je me suis dit que c’était probablement moi, l’ignorante mère inexpérimentée qui voyait du rose un peu trop partout.

C’est donc à ce moment que nous avons décidé de faire à notre tête et réserver un voyage dans le sud.

À 1 mois, bébé avait son passeport. (Je pense que c’est la partie la plus difficile de l’aventure; prendre une photo avec les yeux ouverts, sans pleurer, sans voir notre bras qui tient la tête. Tout un défi)

Roulement de tambour. Un VRAI charme. Bébé parfait qui avait autant besoin de chaleur et de vitamine D que nous.

Voici quelques incontournables: 

L’aéroport:
Bébé regarde partout. Tellement de sources de stimulation. Le porte-bébé est essentiel. Pour les formules tout inclus, nous avons amené uniquement la grosse poussette (sans coquille). Malgré son jeune âge (3 mois et 4 mois), il y a plus de place. Nous la déposons à l’entrée de l’avion et on nous la redonne à l’atterrissage. Nous irons en Europe l’été prochain et amènerons un modèle compact, plus facile à trainer. 

L’avion: 
J’ai de la chance, bébé est si curieux que le simple fait de regarder partout le divertit. Le porte-bébé est essentiel pour les siestes afin d’avoir un semblant de bras après plusieurs heures. 
-Un coussin pour le cou pour adulte; je l’utilise comme coussin d’allaitement et quand bébé est éveillé, je le dépose sur mes genoux, la tête de bébé appuyée dessus. Super pratique! 
-Deux ou trois jouets maximum
-Suce
-Bas de laine/bonnet
-Mousseline
-Doudou chaude
-Couches/lingettes
– Vêtement de rechange pour bébé ET les parents
Personnellement, je change bébé directement sur nos genoux. Plus hygiénique et facile que la minuscule table à langer dans la salle de bain de l’avion. 

La plage:
-Chapeau pour l’eau
-Deuxième chapeau
-Chandail UV; je préfère les deux pièces, car je peux laisser le chandail humide à bébé pour le rafraîchir, mais lui mettre une couche sèche.
-Couche-piscine réutilisable
-Crème solaire minérale
-Porte-bébé qui va au contact l’eau; vraiment moins chaud et pratique pour les marches au bord de la mer
-Mousseline pour mettre sur soi et bébé quand on allaite. Cela évite que bébé se retrouve les mains pleines de notre crème solaire et ensuite dans ses petits yeux.

L’hôtel:
La majorité des complexes fournissent un parc.
-Filet moustiquaire pour la poussette
-Détachant et détergent à vêtements; juste parce qu’il y a aucune chance de s’en sortir
-Si bébé mange, savon à vaisselle (c’est dur à expliquer en espagnol)
Bien entendu, toute la «base» que vous utilisez à la maison!

Finalement, c’est le plus beau cadeau qu’on peut offrir à bébé.

Une semaine (ou plus) uniquement pour lui. Pas les soucis du quotidien, juste 200% de notre attention à le cajoler, le faire rire. C’est win/win au fond! 

Bon voyage! Faites-vous confiance 😉

Marjorie