Un sujet tabou; le sexe de bébé

La parentalité apporte son lot (je dirais plus un vraiment gros lot) de jugements. On les entend tous les conseils, suggestions, jugements, critiques. Il y a 1001 modes, façons de penser et de faire. Si on se plaint de la maternité, on défend celles qui n’ont pas la chance de porter la vie. Si on a une préférence pour un sexe, on les défend encore et en plus on clame haut et fort aux stéréotypes.

Vivez l'expérience Agatha
En ligne ou en boutiques
Magasiner

Lancez-moi des roches, j’ai un garçon et je désire profondément une fille.

BEN OUI, je veux plus que tout un enfant en santé. Lancez-moi encore des roches, j’ai eu une grossesse vraiment pas facile à mon garçon qui m’a doublement fait réaliser à quel point j’ai de la chance de l’avoir, lui, en santé.

Le plan est de s’arrêter à deux. Raison de plus d’avoir le fameux petit couple. Je le sais rationnellement que mon garçon peut autant m’accompagner au spa et au centre commercial qu’une fille, mais c’est comme ça, je suis pleine de stéréotypes ça l’air.

On va se le dire, il y a pas mal plus de chance que je fasse une journée pédicure/manucure/coiffeuse avec ma fille que mon garçon.

Je m’assume tellement. J’adore faire des tresses et magasiner des robes. Mon garçon est super bien habillé. J’ai un plaisir fou à magasiner ses habits. J’aimerais quand même une fille. J’ai envie de vivre cette différence.

J’ai toujours pensé que j’allais avoir un garçon en premier et ça m’allait très bien.

À ma première grossesse, lorsque j’ai appris que je portais un garçon, j’étais comblée de bonheur. Dans tous les cas, j’aime déjà ce petit être de tout mon coeur, mais j’avoue avoir une préférence pour le sexe! En plus, je trouve qu’il y a tellement plus de jolis prénoms originaux de filles.

À suivre…

Anonyme