Voyager de façon écoresponsable avec des enfants

L’automne approche et le camping d’automne est vraiment mon camping préféré. Pas trop chaud, frais en soirée, ça nous donne une bonne raison de faire un feu! Mon mari et moi on adore le camping et pour la première fois cette année, on y est allé avec nos enfants. C’est très possible de le faire de façon écoresponsable, même si on ne fait pas de camping!

Pour les voyages plus légers où on apporte seulement notre trousse de toilette, il est important de la garnir le mieux possible.

Apportez des produits en vrac, en barre et aussi des produits qui sont le plus naturels possible, surtout si vous vous lavez en nature. Chez nous on a nos petits pots qu’on va faire remplir de pâte à dents, de crème solaire, de chasse-moustique et on apporte des barres de savon et de shampoing. On a aussi des brosses à dents et de la soie dentaire compostable qui nous dure vraiment longtemps! Ça nous évite d’utiliser les petits savons de l’hôtel et de polluer les lacs avec des produits qui ne sont pas biodégradables.

Pour les types de voyages où on a besoin de plus d’équipement, il faut bien penser à ce qu’on apporte.

Si on loue un chalet, on peut apporter plusieurs choses de la maison pour éviter des options jetables, comme un filtre pour la cafetière en tissus, des tapis de cuisson pour éviter d’utiliser du papier ciré, on peut même apporter nos mouchoirs lavables! En camping, ça ne nous prend pas mal plus de choses, on apporte une grille et nos mini casseroles et on peut cuisiner sur le feu! Le but est de penser à ce qu’on apporte pour ne rien jeter sur place le plus possible.

Si on mange sur le pouce ou si on apporte de la nourriture, on doit faire attention aux emballages.

Les endroits n’ont pas toujours des poubelles, des bacs de recyclage et de compost sur place. J’essaie toujours d’apporter mon mélange à crêpe tout fait dans un pot en verre afin d’éviter de devoir me débarrasser de mes coquilles d’œufs sur place quand je fais mon mélange. J’apporte mon pain dans un sac en tissus que je rapporte ensuite. J’apporte des condiments dans des pots que je peux laver une fois vide et rapporter à la maison pour les remplir de nouveau. Il faut penser le tout pour apporter le moins d’emballages jetables possible! C’est un peu plus de préparation, mais en même temps ça nous fait réfléchir au nombre de déchets qu’on sauve si on le fait bien versus tout acheter des articles à usage unique.

On évite d’apporter ou d’utiliser de la vaisselle jetable.

Quand on voyage, on a des assiettes repliables en silicone qui font autant un bol qu’une planche à découper et on a chacun une tasse en «stainless» qu’on utilise pour boire ou manger des céréales! Ça ne prend pas de place, c’est durable et ça nous évite d’utiliser du jetable. Pour laver la vaisselle, on a un petit pot de «cake vaisselle maison» et un tampon à récurer. Tout est biodégradable et ça ne prend pas de place. Si jamais il est vide, on le remplit à la maison! Sinon un bon vieux bloc de savon de Marseille ça lave tout tout tout! J’en apporte aussi pour laver les vêtements en cours de route si on se salit plus que prévu! Si on est là pour un plus long séjour, on peut apporter quelques produits ménagers, encore là il faut bien vérifier qu’ils soient biodégradables et naturels!

 

Un des plus gros défis c’est lorsqu’on a un ou plusieurs enfants aux couches! On avait choisi d’utiliser des couches lavables avec nos enfants.

Cette année ils étaient  propres de jours, donc on a vraiment utilisé que très peu de couches, alors on a eu aucun problème de quantités! Dans le passé, on a souvent fait notre lavage de couches dans un chalet qu’on avait loué ou on peut le faire à la buanderie. On s’assurait d’avoir accès à une laveuse et on était jamais mal pris. On apportait couches et débarbouillettes et on pouvait passer nos vacances sans déchets de couches! J’ai d’ailleurs toujours dans ma sacoche des débarbouillettes, un savon en barre et une bouteille d’eau. Je peux toujours changer un enfant ou nettoyer des mains après une collation!

C’est certain qu’au final, rien n’est sans faille. Il se peut que l’on fasse des déchets quand même. C’est important de bien trier.

Si les installations ne le permettent pas, on peut tout simplement rapporter nos «vidanges» à la maison afin de les trier correctement. De plus en plus d’hôtels et de campings sont sensibilisés et offres des bacs de recyclage et de compost, mais il y a encore du travail à faire!

 

Et vous quels sont vos trucs pour voyager de façon plus écoresponsable?

 

Fanny C.

Envie de partager votre lecture?

Share on facebook
Share on email
Share on pinterest

À propos de l'autrice

Fanny Corbeil

Maman de deux jeunes charmants héritiers, Fanny se décrit comme une mère épicurienne et écologique, divinement organisée et organisatrice! M. Net peut aller se rhabiller à côté de cette étincelante reine du ménage. Accro aux rénovations et aux jeux de société, elle adore rire et créer.

À découvrir

Faire la différence

Plus qu’une histoire d’amour… une...

Je dis souvent à la blague que mon plus gros problème d’horaire dans la vie vient du fait que j’ai beaucoup trop d’amies. Je dois constamment jongler entre mon envie de voir l’une et mon besoin de voir l’autre. Entre mon envie d’enfin me reposer et mon envie de voir toutes celles que je n’ai […]


Marie-Soleil Fortin30 juillet 2022
Faire la différence

Hommage à la maman qui demande de...

Dans le cadre de plusieurs de mes emplois, j’ai eu la chance d’accompagner certains parents dans leur envie de s’améliorer et d’offrir le meilleur à leurs enfants. J’ai eu la chance de conseiller des mamans qui cherchaient des réponses à leurs questions et qui étaient suffisamment réalistes pour savoir qu’elles avaient besoin...


Vivez l’expérience

En ligne et en boutique

Les plus consultés